La gestion des forêts par l'Homme - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La gestion des forêts par l'Homme

Objectif
Le bois est une ressource naturelle renouvelable. Toutefois, sa production est un processus très long.
Quelles sont les méthodes que l'Homme doit mettre en place pour renouveler le bois qu'il prélève dans les forêts afin de préserver son patrimoine forestier ?

La gestion des forêts, ou sylviculture, doit permettre de préserver la biodiversité, de fournir en continu à l’Homme le bois dont il a besoin pour son activité tout en le renouvelant pour les générations futures (notion de gestion durable des forêts). Différentes méthodes sont mises en pratiques.

1. L'exploitation minière
L’exploitation minière d’une forêt est la méthode la plus destructrice puisqu’elle consiste uniquement à réaliser des coupes d’arbres sans se soucier de leur renouvellement. Cette pratique est surtout choisie dans les pays du Sud et dans les forêts boréales russes.
2. La sylviculture traditionnelle
Cette méthode concerne les forêts ne comportant qu’une seule essence (ex. : une futaie de chêne) et permet d’importantes productions de bois.
La sylviculture traditionnelle consiste à réaliser des coupes régulières à différents stades du développement des arbres :
jeunes plants (semis et gaulis) : les coupes ont pour objectif d’éliminer les végétations concurrentes (dégagement) et de desserrer les jeunes plants afin d’en favoriser la croissance (desserrement) ; à ce stade, on sélectionne les meilleurs individus (nettoiement) ;
plants en croissance (bas-perchis, haut-perchis et jeune futaie) : les coupes ont pour objectif de réduire la densité du peuplement afin de favoriser la croissance des arbres et de sélectionner les meilleurs individus (éclaircie) ;
plants âgés (vieille futaie) : leur coupe permet de renouveler les parcelles et d’assurer la pérennité des forêts (régénération).
3. La sylviculture écologique
La sylviculture écologique concerne des forêts où des essences différentes sont mélangées. Par cette méthode, l’Homme veille à la présence de tous les stades du développement des arbres et favorise le maintien d’une biodiversité aussi bien végétale qu’animale. Comme pour la sylviculture traditionnelle, des coupes régulières sont réalisées à différents stades du développement des arbres.
4. La sylviculture à courte révolution
Cette méthode s’applique aux arbres à croissance très rapide (ex. : peupliers, trembles). Dans ce cas, les arbres sont plantés à partir de rejets de souches (taillis), puis coupés lorsqu’ils atteignent la taille de 4 à 5 m ce qui correspond à un diamètre de 3 à 5 cm.
Comme pour les autres méthodes, il est important de préserver l’équilibre entre la croissance des arbres et les prélèvements effectués.

L'essentiel

La sylviculture regroupe l’ensemble des méthodes permettant la gestion des forêts. Aujourd’hui, l’Homme est conscient que cette gestion doit rentrer dans le cadre du développement durable et permettre aussi bien de fournir en continu le bois dont il a besoin pour son activité que de préserver la biodiversité. Pour cela, il réalise des coupes qui permettent de favoriser la croissance des arbres et le renouvellement du patrimoine forestier.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents