La formation de l'Eglise - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La formation de l'Eglise

1. Les multiples Églises chrétiennes des débuts
a. Les premières communautés du Moyen-Orient
D'après les Actes des Apôtres, la première communauté chrétienne est fixée à Jérusalem, suit des rites comme l'eucharistie et se retrouve pour lire les Écritures saintes.

Progressivement, la nouvelle Église se détache du judaïsme comme en Syrie par exemple où des communautés tentent, à partir de leurs propres textes, de concilier la loi de l'Ancien Testament et l'enseignement de Jésus. Elles sont pourtant marginales par rapport aux communautés chrétiennes qui naissent dès le 1er siècle dans le monde païen.
b. Doit-on inclure les païens ?
Avec les missions de Paul, le christianisme se mêle au paganisme, ce qui favorise l'apparition des premières divisions de l'Église. En effet, dans des communautés mixtes composées de Païens et de Juifs, le problème majeur qui s'impose aux Judéo-chrétiens est celui de concilier la loi de Moïse (qui interdit le contact avec les non-Juifs) avec la vie quotidienne qui implique de côtoyer les Païens. Vers 51, des responsables se rencontrent à Jérusalem pour tenter de résoudre ce problème. La pratique atténue progressivement le clivage entre judéo-chrétiens et pagano-chrétiens pour affirmer l'unité de l'Église chrétienne.
Cette unité reste toutefois théorique.
2. Vers la création d'une Église catholique
a. Fixer une doctrine et des rites communs
La multiplication des interprétations du message christique conduit certaines élites à élaborer une théologie destinée à diffuser l'enseignement de Jésus et c'est précisément ce que font les évangélistes qui rapportent par écrit ce que la tradition orale a transmis de l'enseignement, de la vie et de la résurrection de Jésus-Christ.

Ces récits évangélistes sont des textes fondateurs pour la foi chrétienne. Rédigés dans la seconde moitié du 1er siècle, les quatre Évangiles admis par l'Église chrétienne sont réunis dans le Nouveau Testament.

Les pratiques chrétiennes, comme l'eucharistie, sont codifiées et des lieux de culte sont aménagés car les Chrétiens se réunissaient dans des maisons particulières ; dans les plus grandes d'entre elles, des pièces spéciales sont aménagées pour accueillir les Chrétiens.

Malgré ce travail d'harmonisation, des doctrines considérées comme hérétiques se diffusent. C'est pourquoi une assemblée d'évêques se réunit en 325 à Nicée (Asie Mineure) pour rédiger de manière définitive le Credo, c'est-à-dire ce en quoi les chrétiens doivent croire. La trinité divine est réaffirmée lors de ce concile.
b. L'Église chrétienne au 4e siècle
Le concile de Nicée renforce les institutions ecclésiastiques qui se hiérarchisent ; ainsi, un Évêque est placé à la tête d'une "circonscription" religieuse : le diocèse. Il délègue une partie de ses fonctions de prédication aux prêtres qui sont en charge d'une paroisse. 

Toutefois la tenue de conciles régionaux et œcuméniques ne met pas fin aux problèmes de foi. Ainsi, à la fin du 4e siècle, la division entre Églises d'Orient et d'Occident est encore importante.
L'essentiel

Une fois la génération des Apôtres disparue, leurs disciples poursuivent l'œuvre d'évangélisation à travers l'Empire. Mais la multiplication des prédicateurs génère plusieurs interprétations du message chrétien et induit des pratiques religieuses différentes. Aussi, du 1er au 4e siècle, les principaux responsables chrétiens tentent d'unifier l'Église autour de croyances et de pratiques communes.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents