La décolonisation de l'Afrique française - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La décolonisation de l'Afrique française

Comment se déroule la décolonisation des colonies françaises d'Afrique ?
1. Les causes
a. L'impact de la guerre de 1939-1945
Formées en métropole, les élites indigènes comme Bourguiba en Tunisie ou Senghor au Sénégal, favorisent l'émergence de mouvements durant l'entre-deux-guerres et réclament des réformes et de l'autonomie.

Les métropoles répondent à ces demandes par la répression. Pendant la guerre, les conditions de vie des Africains ont été aussi difficiles que pour les Métropolitains, ils ont perdu beaucoup d'hommes pour la France. Dans le cas de l'Algérie, elle a même abrité le Gouvernement Provisoire de la République Française, issu de la Résistance.

Se sentant soutenus par les déclarations des Alliés et notamment par celle de la charte de l'Atlantique de 1941, qui prévoit dans l'une de ses clauses, l'autonomie des colonies européennes, les nationalistes se radicalisent.
b. L'isolement des puissances coloniales
Les deux Grands, Etats-Unis et URSS, condamnent la colonisation. Ils soutiennent les leaders des mouvements nationalistes ainsi Roosevelt soutient contre la France le Sultan Mohammed V. Par ailleurs, l'ONU affirme le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes.

Enfin les indépendances précoces acquises par certains pays d'Asie constituent un moteur.
2. Le Maghreb
a. La Tunisie et le Maroc
Dans ces deux protectorats, les mouvements nationalistes ont émergé entre les deux guerres et sont donc anciens :
- Néo-Destour en Tunisie, dirigé par Bourguiba ;
- l'Istiqlal au Maroc, soutenu par le sultan.

Dans l'entre-deux-guerres, ils réclamaient de l'autonomie et des réformes, après la guerre ils réclament désormais l'indépendance. Mais la France répond par la répression qui provoque la mort des manifestants et l'incarcération des leaders.

Cependant, des négociations avec la métropole et le gouvernement de Pierre Mendès France aboutissent à l'autonomie interne en 1954, puis à l'indépendance en 1956. Les deux leaders nationalistes, le sultan Mohammed V et Bourguiba, deviennent alors respectivement roi du Maroc et président de la Tunisie.
b. L'Algérie
Au début des années 50, l'Algérie est encore une colonie où vivent plus d'un million d'Européens, les "Pieds-noirs".

Le départ des Français intervient au terme d'un long et douloureux conflit colonial qui a duré huit ans (1954-1962). Aux attentats des nationalistes algériens du Front de Libération Nationale (FLN), l'armée française répond par la torture et des exécutions sommaires. Cette escalade de la violence favorise le retour du général de Gaulle au pouvoir.

Les Français le croient, en effet, capable de régler ce conflit tout en maintenant l'Algérie française. Pourtant le général de Gaulle, se prononce pour l'autodétermination de l'Algérie provoquant la colère des plus extrémistes des colons qui forment l'OAS et multiplient les attentats.

Mais le général de Gaulle parvient à mettre fin au conflit en signant les accords d'Evian, qui sont suivis de la proclamation de l'indépendance de l'Algérie.
3. L'Afrique noire française
a. Les causes d'une décolonisation pacifique
Les mouvements de décolonisation y sont moins organisés, car les frontières des colonies ne correspondent pas à celles des peuples.

Par ailleurs, les mouvements nationaux veulent surtout une participation de leurs élites au pouvoir et la France semble y être moins attachée car peu de colons s'y sont installés et elle est déjà mobilisée par le problème algérien. Madagascar (1946) mise à part, les incidents restent donc rares.
b. Une décolonisation en plusieurs étapes
En 1946, la France met en place l'Union française : les colonisés élisent des députés au Parlement français.

En 1956, la loi-cadre Defferre accorde une assemblée autonome à chaque territoire, élue au suffrage universel ; la composante de l'administration devient de plus en plus africaine.

En 1958, De Gaulle demande aux territoires de l'Union de choisir entre l'indépendance et l'appartenance à la Communauté française qui implique l'autonomie sauf dans les domaines de la défense et de la monnaie : à l'exception de la Guinée, ils optent tous pour l'autonomie qui prépare à l'indépendance à laquelle ils accèdent en 1960.

Malgré l'indépendance, l'ensemble des pays africains issus de la décolonisation française maintiennent des liens très étroits avec la France.
L'essentiel

L'entre-deux guerres voit émerger en Afrique des mouvements nationalistes qui aspirent à une plus grande autonomie. Après la seconde guerre mondiale, forts du soutien des deux Grands, ces mouvements se radicalisent et réclament l'indépendance. 

La plupart de ces colonies françaises, en particulier celle d'Afrique noire, obtiennent leur indépendance sans trop de heurts mais dans le cas de l'Algérie, c'est au terme de huit années de guerre qu'elle l'obtient.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents