La crise politique et économique en Allemagne (1919-1933) - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La crise politique et économique en Allemagne (1919-1933)

Comment se manifeste la crise en Allemagne dans les années 20 et 30 ?

1. Les conditions difficiles de l'installation de la République de Weimar
a. Des difficultés économiques
Les combats de la première Guerre mondiale se sont déroulés principalement sur les territoires des adversaires, par conséquent ce ne sont pas les destructions matérielles qui ruinent l'économie allemande, mais la vertigineuse inflation qui s'installe dans le pays après la guerre.

Cette inflation accélère la dépréciation du Mark dont la dévaluation provoque l'envolée des prix.
Dans ces conditions, les prix et les salaires peuvent varier au cours d'une même journée ! La misère fait alors son apparition.

Outre cette inflation, les réparations imposées par le traité de Versailles sont un également un facteur essentiel de la situation de désastre économique. La situation s'aggrave davantage lorsque la France décide d'occuper la Ruhr en 1923 afin d'inciter l'Allemagne à payer.

Mais à partir de 1924 et jusqu'à la crise de 1929, l'Allemagne connait une phase de croissance et de prospérité grâce notamment à sa nouvelle monnaie, le Retenmark et  surtout aux investissements américains.
b. Des troubles politiques
Le clivage des partis oppose comme en France les partisans et les adversaires du régime né de la défaite c'est-à-dire la République de Weimar.

A gauche, dès janvier 1919, les spartakistes, c'est-à-dire les communistes allemands, déclenchent une insurrection à Berlin, elle est aussitôt écrasée par le gouvernement socialiste. La gauche allemande s'en trouve alors divisée. Le parti communiste allemand (KPD) s'oppose dorénavant à cette République et aux socialistes.

A l'extrême droite, différents groupes nationalistes refusent la République née de la défaite. Parmi eux se trouve le parti nazi ou NSDAP (Nationalsozialistische Deutsche Arebiterpartei) dirigé par Hitler. En 1923, il tient son premier congrès, au cours duquel Hitler affirme sa volonté d'abattre la jeune République. En novembre 1923, le parti tente de s'emparer du pouvoir à Munich, on parle de putsch de Munich ou de "putsch de la brasserie."

Mais cette tentative de Putsch échoue, Hitler est arrêté jugé en mars 1924 et emprisonné. Eclaté en plusieurs factions rivales, le parti nazi est alors interdit. Mais à sa sortie de prison en 1925, Hitler le reconstitue. 
2. La république de Weimar dans la tourmente de la crise
a. La crise économique
L'Allemagne est gagnée par la crise mondiale dès 1930 car le phénomène de retrait des capitaux étrangers en particulier américains prive rapidement les entreprises de crédit.

En outre, les débouchés extérieurs de l'Allemagne, se retrouvent limités par la récession internationale et la contraction du commerce mondial. Ainsi en 1932, la production industrielle chute de moitié et le chômage croît à mesure que la crise s'étend : 1,5 million de chômeurs en 1929 et 6 millions en 1932.

Les classes moyennes craignent la misère qui touche déjà les ouvriers. La crise est toute aussi catastrophique pour les agriculteurs qui subissent la baisse des prix et de mauvaises ventes.
b. La montée du nazisme
Désorienté par la crise économique, le gouvernement allemand hésite beaucoup sur les solutions à apporter. Cette situation favorise les partis extrémistes en particulier le parti nazi qui progresse aux élections.

Hitler accuse les démocrates, la gauche et les Juifs d'être responsables de la crise. Il cherche à séduire toutes les classes sociales :
- aux ouvriers, il promet du travail,
- aux paysans la défense de leur propriété.
Le nombre de députés nazis au Reichstag augmentent, ils passent de 12 à 107 en 1930. Les classes dirigeantes, souvent par anticommunisme, soutiennent le parti nazi. De son côté, Hitler se rapproche discrètement des milieux d'affaires (appui des entreprises Krupp et IG Farben).

En 1932, il échoue à l'élection présidentielle face à Hindenburg mais il a réuni plus de 40 % des voix. Le 30 janvier 1933, le président Hindenburg, sous la pression des conservateurs de droite et des hommes d'affaires, nomme Hitler chancelier.
L'essentiel

La Première Guerre mondiale a entraîné la disparition du IIe Reich et la naissance d'un nouveau régime puisqu'en 1919, la Constitution adoptée à Weimar fait de l'Allemagne une république et une démocratie parlementaire. Mais la jeune République connaît dès sa naissance de graves problèmes économiques et politiques.

Et, en dépit d'un sursaut de croissance entre 1924 et 1929,la République de Weimar demeure fragile et finit par tomber entre les mains des nazis lors des élections de janvier 1933, à l'issue desquelles Hitler est nommé chancelier.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents