La contestation du rôle politique - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La contestation du rôle politique

L'essentiel

L'influence américaine dans le monde tient autant dans la revendication d'un modèle de société unique que dans sa diffusion. Mais de nombreux éléments ont terni le modèle de la démocratie américaine. La présence et les alliances militaires et/ou économiques avec les Etats-Unis sont parfois vécues comme une forme d'impérialisme masqué et les organisations internationales anti-mondialistes luttent contre l'influence planétaire des Etats-Unis et des FMN américaines. La présence militaire est parfois lourdement vécue. Le pays est devenu la cible de forces émergentes dans tous les continents, ne considérant plus désormais seulement le pays comme un défenseur des libertés.

1. La condamnation des dysfonctionnements politiques et sociaux internes
a. L'importance des violences sociales
La première contestation relative au rôle politique des Etats-Unis peut être observée dans l'augmentation des protestations internationales concernant les violences publiques et collectives. Si le recours à la violence (défense) de chaque citoyen qui voit ses biens menacés est un droit constitutionnel, il suggère la détention d'armes. 200 à 300 millions d'armes à feu circuleraient aux Etats-Unis. Cependant la NRA (National Rifle Association), militant pour le droit à la possession d'armes, est contestée autant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays. Les exécutions capitales dans les Etats américains font l'objet de protestations dans de nombreux pays du monde (notamment les intellectuels européens et les associations de défense des Droits de l'homme).
b. L'inégale exposition aux violences quotidiennes
Le modèle défendu et mis en avant est celui des libertés individuelles et de la société multiraciale. La « criminalité conflictuelle » affecte plus fortement certains groupes (Noirs, pauvres, chômeurs...), notamment dans des zones délaissées par les politiques urbaines. On recense dans ces poches de violence et de misère tous les problèmes afférents à ces communautés (toxicomanie, sida, tuberculose...). Ajoutons les problèmes liés à la détention d'armes et aux conflits urbains mettant en cause des gangs que les forces de l'ordre contrôlent difficilement (ex. : émeutes de Los Angeles en 1992). Certains contestent le rôle d'une télévision trop violente (un spectateur regardant modérément la télévision aurait vu 40 000 meurtres à l'âge de 18 ans, d'après une étude publiée en 1993).
2. Un modèle économique contesté jusqu'au combat
a. L'influence d'un pesant allié remise en cause
Nombreux sont ceux qui considèrent que la présence et les alliances militaires et/ou économiques avec les Etats-Unis sont une forme déguisée d'impérialisme. Même si la phraséologie est moins présente que pendant la période d'opposition entre les deux blocs, la présence américaine est très marquée dans la plupart des aires continentales. La présence américaine peut susciter des actions violentes contre les forces américaines (attentats au Yémen ou en Somalie). La « diplomatie du Négoce » mise en place sous la présidence Clinton est un vecteur de l'influence américaine en Afrique, en Asie ou en Europe : les Européens y voient une menace contre leur survie économique. Le contrôle des ressources agricoles, minières et industrielles par des sociétés américaines dans de nombreux pays (Brésil, NPI d'Asie) entraîne des protestations de la part d'organisations internationales anti-mondialistes.
b. L'interventionnisme contesté
La position de « gendarme du monde » tenue par les Etats-Unis depuis l'intervention contre l'Irak (justifiée par l'invasion du Koweit en 1990-1991), en Somalie, et les pressions de toutes sortes sur les pays arabes augmentent le ressentiment contre les Etats-Unis. La tendance interventionniste américaine (Grenade, Irak, Somalie, Afghanistan) est à l'origine du durcissement de certaines positions radicales. L'attaque terroriste du 11 septembre contre les Twin Towers fut analysée par certains comme la manifestation (pour ne pas dire la punition) d'une politique internationale agressive de la part des Etats-Unis dont l'attitude protectrice (à travers les traités d'alliances militaires) prend parfois des formes d'une « diplomatie de la contrainte » (Pakistan, Egypte, Maroc...).
3. Les oppositions à un modèle culturel dominateur
a. L'organisation de la contestation au modèle américain
L'organisation d'une défense institutionnelle est difficile tant les Etats-Unis possèdent des puissants moyens de pression économique (entreprises, règlements internationaux...). Pourtant, lors des négociations de l'Uruguay Round, l'Union européenne (France en tête) a obtenu la défense d'une « exception culturelle » excluant l'audiovisuel de la libéralisation des échanges. Cette mesure permettait de défendre les industries culturelles nationales qui ne voulaient pas être réduites au seul format américain (lui-même contesté par des organismes indépendants tels que le festival du film indépendant de Sundance).
b. Les revendications associatives
Les années 1990 ont vu se développer les contestations contre certaines options américaines (ex. : céréales aux capacités de reproduction contrôlées : la célèbre céréale appelé le « Terminator » disposant d'un gène empêchant une seconde germination, systématisation des OGM dans l'agriculture et l'agroalimentaire). Les contestations se transforment parfois en oppositions violentes contre la « mac donaldisation » et l'uniformisation du monde (manifestations anti-mondialisation, démontage des restaurants Mc Donald's).
Ces termes dénoncent les éléments ayant fondé en partie la puissance politique américaine dans le monde.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents