La construction européenne, du traité de Rome à la fin des années 1980 - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La construction européenne, du traité de Rome à la fin des années 1980

1. Le traité de Rome
Le traité de Rome n’est pas le fruit du hasard... L’idée européenne, c’est-à-dire la volonté de réunir les différents européens est ancienne. Après la Seconde Guerre mondiale, dans l’Europe dévastée, certains rêvent déjà de se rapprocher entre anciens ennemis. C’est en 1949, le Conseil de l’Europe.
Puis c’est la création de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier (CECA) impulsée par Robert Schuman.

En 1955, les membres de la CECA (France, Luxembourg, Belgique, Pays-Bas, Allemagne de l’Ouest et Italie) s’orientent vers la création d’un marché commun.

Le 25 mars 1957 est signé à Rome le traité du même nom, avec les 6 pays déjà nommés qui s’engagent à :

  • pratiquer un tarif commun à l’extérieur ;
  • ne plus percevoir de droits de douanes à l’intérieur de l’Europe des 6 pour les produits provenant de ces six pays.

On parle désormais de CEE ou Communauté Economique Européenne, ou plus rapidement de « Marché commun ».

On peut également retenir un second traité, Euratom (communauté européenne de l’énergie atomique). Par ailleurs, les administrations entre CECA, CEE et Euratom sont appelées à fusionner durant les années soixante.

Ces traités sont facilement ratifiés dans chaque pays.

 

2. Le temps des premiers élargissements (années soixante et soixante-dix)
Les années 1960 voient tout d’abord le départ du marché commun agricole ; cela n’est d’ailleurs pas très facile.
Par ailleurs, en 1965, la France se retrouve en situation de crise au sein de la CEE, en particulier pour des raisons à la fois techniques et aussi pour la question de l’adoption des nouvelles mesures : pour de Gaulle, alors au pouvoir, il faut garder la règle de l’unanimité et refuser le passage à la majorité.

Durant les années 1960, plusieurs pays posent leur candidature à l’admission à la CEE.

C’est le cas du Royaume-Uni en 1961. Mais le veto du général de Gaulle retarde considérablement le projet britannique : il considère le Royaume-Uni (qui l’avait pourtant accueilli en 1940) comme un pays trop lié aux Etats-Unis mais aussi à sa communauté du Commonwealth.

Ce ne sera qu’après l’arrivée de Georges Pompidou à la présidence de la République française (1969) que le cas britannique avancera concrètement. En 1973, le Royaume-Uni rejoint la CEE avec le Danemark et l’Irlande (au passage on peut rappeler que ce pays était vraiment plus « pauvre » en 1973 que les autres membres de la CEE, alors qu’aujourd’hui c’est un des pays les plus riches de l’UE, ce qui prouve bien à quel point l’adhésion dynamise les économies nationales).

 

3. Nouveaux élargissements et nouveaux projets
A partir de 1979, le Parlement européen voit ses députés élus au suffrage universel direct, chaque pays envoyant proportionnellement à son poids démographique un nombre très variable de députés. Simone Veil en devient la première présidente.

En 1981, la Grèce rejoint l'Europe.

En 1986, ce sont deux pays du sud récemment libérés de leur dictature qui rejoignent la CEE : l’Espagne et le Portugal.

A chaque fois ce sont les mêmes inquiétudes : ces pays ne vont-ils pas « coûter » trop cher aux autres membres ?

Après la chute du mur de Berlin en 1989, c’est l’ancienne RDA (Allemagne de l’Est) qui rejoint la CEE. Cette fois c’est un cas inédit puisque ce pays ne rajoute pas un nouveau membre, mais s’ajoute au reste de l’Allemagne.

A la veille de Maastricht (1992), la CEE compte donc 12 membres. Le Marché commun connaît des succès économiques. Mais l’Europe est à la croisée des chemins : déjà fusent les critiques de l’Europe technocratique de Bruxelles. Par ailleurs, certains, dont le président de la commission européenne, le Français Jacques Delors, souhaitent aller bien plus loin, avec l’adoption d’une monnaie commune. L’euro adopté en 1999 devient la monnaie unique de tous les Etats membres de la zone euro en 2002. La CEE devenue Union européenne compte, en 2007, 27 membres.

L’essentiel

Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale naît l’idée d’une Europe unifiée. En 1955, la France, l’Allemagne de l’Ouest, l’Italie et les pays du Bénélux mettent en place un marché commun.

En 1957, le traité de Rome marque la naissance de la CEE.
En 1973, les six membres fondateurs sont rejoints par le Royaume-Uni, le Danemark et l’Irlande. Puis l’Espagne, le Portugal et la Grèce dans les années 1980.

En 1999, l'euro est créé. En 2004, l’UE passe à 25 membres, et à 27 en 2007.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents