La capitulation allemande - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

La capitulation allemande

1. Les victoires soviétiques en Europe orientale
Au moment où les Alliés débarquent en Normandie, le recul allemand sur le front de l’Est se précipite. En janvier 1944, les offensives soviétiques permettent la libération de l’Ukraine et de la Crimée, puis les armées soviétiques pénètrent en Pologne.
À l’été 1944, les offensives se multiplient.
• Au Nord, les Russes occupent les pays baltes et la Finlande en septembre 1944. 
• Au Centre, les armées soviétiques libèrent Varsovie. 
• Au Sud-Est, une offensive éclair contraint la Roumanie et la Bulgarie, alliées à l’Allemagne à capituler en octobre 1944. 
• Redoutant d’être encerclés, les Allemands évacuent la Grèce que les Anglais occupent immédiatement.
L’essentiel

Les Allemands subissent plusieurs défaites sur le front oriental. Ils doivent reculer. À la fin de l’année 1944, les Alliés ont libéré la Grèce, l’Ukraine, les pays baltes, et presque toute la Pologne. Les armées allemandes ne parviennent pas à lutter sur les deux fronts, contre les Anglo-Américains à l’Ouest et contre les Soviétiques à l’Est.
2. L’effondrement de l’Allemagne
Désormais, la menace d’une invasion pèse directement sur l’Allemagne, dont la résistance se durcit. Le pays est aux mains des nazis les plus fanatiques. De terribles représailles frappent ceux qui ne résistent pas jusqu’au bout.
À l’automne 1944, le rythme de progression des Alliés se ralentit.
• À l’Ouest, si Strasbourg est reprise par les Alliés, l’Alsace est toujours occupée par les Allemands. 
• Les Soviétiques piétinent en Prusse orientale. 
• Cependant, deux contre-attaques, où les Allemands engagent leurs dernières réserves blindées échouent, l’une dans les Ardennes et l’autre devant Budapest.
Au début de l’année 1945, les Alliés engagent l’assaut final. 
• À l’Ouest, le Rhin est franchi au pont de Remagen, le 7 mars 1945. Les Anglo-Américains se déploient en Allemagne du Nord et vers l’Allemagne centrale. 
• Au Sud-Ouest, les Français progressent par les vallées du Rhin et du Danube vers le Tyrol. 
• À l’Est, la Pologne est libérée, dès janvier 1945. Les Soviétiques poursuivent leur avancée vers l’Ouest, s’emparent de Budapest, de Vienne en avril.


Le 19 avril, les soldats de Joukov investissent Berlin. Hitler se suicide le 30 avril : le 2 mai, toute résistance cesse.
Les chefs militaires allemands doivent se résoudre à une capitulation sans conditions, signée à Reims le 7 mai 1945, confirmée à Berlin le 8 mai par la signature de l’armistice.
L’essentiel

Jusqu’au début de l’année 1945, les armées allemandes font preuve d’une forte résistance. Toutefois, les Alliés poursuivent leur progression aussi bien à l’Ouest qu’à l’Est. En avril 1945, les soldats soviétiques sont présents à Berlin. Hitler se suicide et les chefs militaires acceptent la capitulation sans conditions. L’armistice est signé le 8 mai à Berlin.

Repères

Septembre 1944 : libération de la Finlande et des pays baltes.
Octobre 1944 : capitulation de la Roumanie et de la Bulgarie, alliées de l’Allemagne.
Décembre 1944 : échec de la contre-attaque allemande dans les Ardennes et à Budapest.
Janvier 1945 : libération de la Pologne.
7 mars 1945 : les Alliés franchissent le Rhin au pont de Remagen.
19 avril 1945 : Berlin est envahie par les troupes soviétiques.
2 mai 1945 : Hitler se suicide.
7 mai 1945 : acceptation par les chefs militaires allemands de la capitulation sans conditions.
8 mai 1945 : armistice.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents