L'organisation du travail et les relation sociales dans les unités de production - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'organisation du travail et les relation sociales dans les unités de production

L'entreprise est une unité de production mais aussi une organisation humaine. La répartition du travail constitue donc un enjeu économique (l'efficacité de la production) et social (les relations de travail).
1. L'organisation du travail
a. Du taylorisme au fordisme
L'organisation du travail, qui correspond à des choix d'attribution des postes de travail visant à accroître les gains de productivité, a connu de multiples transformations depuis le 19e siècle. La division technique du travail, initiée par A. Smith, sera reprise par F.W. Taylor, fondateur du taylorisme, qui établit une double division du travail :

la division horizontale spécialise les tâches des ouvriers (décomposition du travail en tâches simples au même niveau hiérarchique) ;
la division verticale sépare de manière radicale le travail des exécutants (ouvriers) et des concepteurs (ingénieurs).
H. Ford a, quant à lui, ajouté le travail à la chaîne ainsi qu'une politique de salaires élevés.
b. Le post-taylorisme
Le post-taylorisme désigne l'ensemble des méthodes de travail qui dépassent les principes du taylorisme et du fordisme, c'est-à-dire la responsabilisation et l'implication des salariés. La remise en cause des conditions de travail par les ouvriers (années 1960) ainsi que l'inadaptation de ce travail aux exigences de qualité de la production vont aboutir à ces nouvelles méthodes de travail.
c. La persistance d'un néo taylorisme
Les variations de la demande ont nécessité une flexibilité de l'organisation du travail. Elle s'est traduite par une augmentation du travail répétitif, notamment dans les services (restauration, hôtellerie...).
2. Les relations de travail
a. Le cadre juridique : le contrat de travail
Les relations professionnelles exigent des règles car le salarié n'est pas dans la même situation que l'employeur. Le contrat de travail correspond à un échange : le salarié offre une force de travail et accepte de se soumettre aux conditions de travail et, en retour, obtient une rémunération.
b. Les instances de représentation des salariés
Il existe aujourd'hui une pluralité d'acteurs au sein des entreprises. Les syndicats représentent les salariés au niveau national. A une plus petite échelle, on trouve des délégués du personnel, ou encore des élus au comité d'entreprise.
c. Les modalités des relations professionnelles
Les lois du travail ne suffisent pas à régir toutes les relations du travail, ce qui implique deux instruments privilégiés et fortement liés : la négociation collective et le droit de grève.

L'essentiel

Les transformations de l'organisation du travail ont montré la nécessité de prendre en compte le facteur travail autant que le facteur capital. La gestion des relations professionnelles est donc au centre d'une organisation du travail efficace et acceptée par les salariés.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents