L'Occident chrétien - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'Occident chrétien

1. Les grands traits de la civilisation occidentale au XIIe siècle
a. Le morcellement politique et la féodalité
L'Occident couvre un espace qui s'étend du Portugal à la Pologne. Cet ensemble se caractérise par un morcellement politique et par des rivalités entre les Etats et à l'intérieur même des Etats. La France, malgré les progrès du pouvoir royal, est encore un agrégat de petites seigneuries (duché d'Aquitaine, Normandie, Bourgogne). De larges parts de l'Italie échappent progressivement au pouvoir de l'empereur germanique ; c'est le cas de puissantes cités comme Venise ou Naples. Au Sud de l'Italie, le royaume normand a acquis son indépendance. Enfin, la péninsule ibérique est morcelée en royaumes distincts, comme la Navarre, la Castille ou le Portugal.
L'Occident chrétien est un ensemble géographique marqué par la féodalité. La plupart des Etats sont dirigés par un souverain, qui domine une société hiérarchisée, divisée en trois ordres : ceux qui prient (le clergé), ceux qui combattent (les nobles chevaliers) et ceux qui travaillent (les paysans). Ces paysans dépendent d'un seigneur, possesseur du fief. Le fief est la terre donnée au vassal par son suzerain, c'est-à-dire à un seigneur par un seigneur plus puissant que lui.
b. L'essor économique
L'Occident au XIIe siècle est un espace en pleine croissance. La production agricole augmente, grâce à la mise en valeur de nouvelles terres par des déboisements ou par assèchement des marais. Des progrès techniques, comme le développement des moulins, permettent également cet accroissement de la production. Grâce à cela, les famines se font plus rares. Les hommes étant mieux nourris, ils vivent plus vieux. On observe une nette croissance démographique à cette époque.
Parallèlement, on note un important essor urbain : les villes italiennes par exemple se développent en raison de l'accroissement du commerce. Les marchands italiens contrôlent les relations commerciales avec l'Orient. L'abondance des capitaux et les progrès de la navigation permettent l'essor du commerce en Méditerranée.
c. La puissance de l'Eglise
Après des siècles de décadence et de corruption, l'Eglise achève la réforme qu'elle a commencée sous le pontificat de Grégoire VII (1072-1085). Cette réforme grégorienne consiste à rétablir la discipline au sein du clergé, et à restaurer l'autorité papale face à l'empereur germanique. Le pape lutte contre les hérésies, notamment l'hérésie cathare, et s'appuie sur le prestige des ordres religieux (monastères de Cluny et de Cîteaux par exemple). Une véritable monarchie pontificale voit le jour.
2. L'expansion occidentale en Méditerranée
a. La Reconquista
L'Espagne du XIIe siècle est coupée en deux. Les Etats du Nord, chrétiens, se lancent à la reconquête des terres détenues par les Musulmans du Sud. Il s'agit d'un élément essentiel dans l'expansion politique et militaire de l'Occident. Sur le long terme, la poussée chrétienne apparaît irrésistible, mais sur le moment, elle s'avère difficile. En 1212 a lieu la victoire chrétienne de Las Navas de Tolosa, qui marque l'avancée vers le sud.
Enjeu militaire, l'Espagne est également une zone d'intenses échanges culturels. Ces échanges permettent la diffusion en Occident des savoirs arabes. Tolède apparaît ainsi comme un foyer intellectuel où les Occidentaux viennent apprendre les savoirs arabes en matière d'astronomie ou de médecine.
b. Les croisades
L'expansion de l'Occident se caractérise surtout par le mouvement des croisades, lancé par le pape Urbain II en 1095. Il s'agit de libérer les lieux saints de Jérusalem, qui sont aux mains des musulmans. Les premiers croisés sont issus du peuple ; ils sont bientôt suivis de grands seigneurs, qui parviennent à prendre Jérusalem en 1099. Le résultat le plus important des premières croisades est la formation d'Etats latins d'Orient, en Syrie et en Palestine. Mais les contacts restent limités entre chrétiens et musulmans.
Les musulmans unissent leurs efforts pour repousser les croisés. Edesse est reprise en 1144. Les croisades suivantes ne permettent pas de reconquérir la Terre sainte. Quant à la quatrième croisade, elle aboutit au pillage de Constantinople en 1204.
Les croisades ont donc renforcé l'incompréhension entre les trois civilisations, et ont contribué à rompre l'unité entre chrétiens occidentaux et chrétiens orientaux.
c. La domination commerciale
Les Occidentaux dominent le commerce de la Méditerranée grâce aux marchands italiens. Intermédiaires entre les mondes chrétien, byzantin et musulman, ces marchands vénitiens ou génois fondent leur domination sur des techniques commerciales, financières et maritimes très perfectionnées. Les Républiques maritimes disposent, sur les rives de la Méditerranée, d'entrepôts où elles chargent leurs navires d'épices, de soie et de pierres précieuses, à destination de l'Occident. La République de Venise domine ce commerce. Elle a tissé des liens privilégiés avec l'Empire byzantin, ce qui lui donne des avantages commerciaux considérables. Ces liens transparaissent dans l'architecture vénitienne, notamment dans la basilique Saint-Marc, entièrement décorée de mosaïques.
En Sicile, dans le royaume établi par les Normands, Palerme apparaît également comme une active ville commerciale, et un foyer d'échanges culturels intenses entre les trois civilisations méditerranéennes.
L'essentiel

L'Occident chrétien comprend l'ensemble des pays soumis à l'autorité du pape. Il s'agit d'un espace politiquement morcelé et marqué socialement par la féodalité. L'Occident du XIIe siècle est en pleine expansion. La reconquête de l'Espagne musulmane, l'établissement des Normands en Sicile, la domination commerciale et surtout les croisades sont l'expression de cette expansion.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents