L'islam - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'islam

1. Une religion omniprésente
a. Les principes de l'islam
Le monde musulman couvre un immense territoire sur les rives méridionales de la Méditerranée et s'étend de l'Atlantique jusqu'à l'Inde. La langue arabe et la religion islamique assurent une cohésion à cet ensemble.
L'islam est une religion monothéiste, révélée au VIIe siècle par le prophète Mahomet. Les musulmans croient en Allah, dieu unique, créateur de l'univers. La religion guide tous les actes de la vie. Dans sa vie quotidienne, le musulman doit respecter les « cinq piliers de l'islam » : la profession de foi (« il n'y a de Dieu qu'Allah, et Mahomet est son prophète »), la prière, récitée à cinq moments de la journée, le jeûne pendant le mois du ramadan, le pèlerinage à La Mecque et l'aumône.
b. Religion, politique et société
L'islam est à la fois une religion et une règle de vie en société. Le Coran, livre sacré des musulmans qui rassemble les paroles transmises par Allah à Mahomet, fixe la loi islamique. C'est un véritable code de vie précisant les cadres de la vie sociale.
Pouvoir politique et religion sont liés : le calife est le chef religieux, politique et militaire ; considéré comme un représentant d'Allah, il est le guide de la communauté musulmane.
Pour autant, l'islam n'a pas de clergé ni de hiérarchie religieuse.
2. Les divisions du monde musulman
a. Les divisions religieuses
Au XIIe siècle, l'islam est politiquement et religieusement divisé. Les division politiques et religieuses se superposent. L'islam a éclaté en une multitude d'écoles religieuses, dont les deux grands courants sont le sunnisme et le chiisme. A l'origine de cette division se trouve un problème de succession ; les chiites, minoritaires, considèrent que le califat doit revenir aux descendants d'Ali, gendre de Mahomet. Les sunnites s'appuient sur la sunna (tradition) et estiment que le califat doit être assuré par les dynasties victorieuses.
b. Les divisions politiques
Politiquement, le monde musulman est divisé en plusieurs grands ensembles, dirigés par des dynasties différentes.
L'Occident musulman (Espagne et Maghreb), de religion sunnite, vit sous domination almoravide jusqu'en 1146, puis almohade.
L'Egypte est dominée par la dynastie des Fatimides, chiites, jusqu'en 1171. A cette date, le kurde Saladin s'empare de l'Egypte, abolit le califat fatimide, et installe la dynastie des Ayyubides. Saladin rétablit donc l'unité sunnite, écrase en 1187 les armées chrétiennes à la bataille de Hattin et reprend Jérusalem. Mais à sa mort, en 1193, son empire se divise en plusieurs Etats.
En Orient, les Abbassides, sunnites, dominent jusqu'en 1055, date où les Turcs seldjoukides s'emparent de Bagdad. A la fin du XIe siècle, leur empire comprend une grande part de l'Asie mineure, le Moyen Orient jusqu'à la Syrie, et s'étend vers l'est jusqu'à l'Inde. Mais l'arrivée des croisés freine leurs conquêtes.
3. Culture et société
a. La société musulmane
Le monde musulman est un monde de villes. La mosquée, lieu du culte, en est le véritable centre. Les villes abritent également le palais, les écoles et le marché. Les ports sont tournés vers le commerce.
La société musulmane est diversifiée. Hommes de cours, lettrés, fonctionnaires et grands propriétaires forment une élite. Viennent ensuite les marchands, commerçants, artisans, puis tout le peuple des rues, des petits métiers, et enfin les mendiants et les voleurs.
Vis-à-vis des non-musulmans, le principe de base est la dhimma : les populations qui relèvent d'une religion du Livre sont contraintes de se soumettre ou de se convertir. L'islamisation est toutefois lente. L'islam médiéval est globalement tolérant ; c'est le choc des croisades qui modifie la situation. Dans l'Espagne musulmane (El-Andalous), une tolérance relative permettait aux chrétiens de pratiquer leur religion. Mais l'arrivée des Almohades met un terme à cette cohabitation. Les persécutions poussent les chrétiens à fuir l'Andalousie.
b. Une brillante civilisation
L'islam est au départ une religion intellectuelle, fondée sur la réflexion personnelle. Très ouvert aux influences extérieures, l'islam s'est approprié des connaissances venues de Grèce, de Chine, de Perse ou de Byzance. Grâce à ce mouvement d'assimilation, les musulmans ont acquis une très grande avance dans des domaines aussi variés que la médecine, l'astronomie, les mathématiques ou la botanique. Les apports scientifiques et techniques des Arabes à l'Occident sont très importants. Certaines villes d'Andalousie comme Tolède ou Cordoue sont de véritables centres universitaires où les Occidentaux viennent se former et étudier. Les bibliothèques constituées par les Arabes dans ces villes attirent de nombreux lettrés.
L'essentiel

Religion révélée par le prophète Mahomet, l'islam est pratiqué dans tout le monde musulman, qui s'étend au XIIe siècle sur un immense territoire. Mais cet ensemble est divisé politiquement, et même religieusement entre musulmans sunnites et musulmans chiites. Brillante civilisation, qui exporte son savoir en Occident, l'islam doit affronter les assauts de l'Occident en Espagne (Reconquista) et en Orient (mouvement des croisades).

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents