L'institutionnalisation des conflits du travail - Cours de SES avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'institutionnalisation des conflits du travail

Derrière cette expression se trouve l'idée implicite que les conflits sont légitimes et qu'il faut donc les reconnaître comme tels.
Simmel ne disait-il pas que « le conflit est une des formes les plus vivantes d'interaction sociale » ? Le conflit est donc naturel. Il est même considéré comme vital pour le bon fonctionnement de la société.

Néanmoins, on a toujours eu le souci d'éviter que les conflits ne dégénèrent en violence stérile. C'est la raison pour laquelle on a cherché à les canaliser en faisant en sorte qu'ils se déroulent dans un cadre institutionnel. Cela suppose la mise en place d'instances de négociation et d'instances de représentation des forces en présence.
1. Le cadre de l'institutionnalisation des conflits : la loi et les acteurs
Depuis la fin du 19e siècle, les conflits du travail ont été de plus en plus fréquents. Leur caractère récurrent a eu pour effet leur institutionnalisation progressive qui s'est traduite concrètement par :

• la reconnaissance du droit de grève (1864) : permettre aux salariés de faire grève évite les grèves « sauvages » qui sont souvent violentes et déstabilisatrices ;

• la reconnaissance du syndicalisme (1884) : les syndicats défendent les intérêts de leurs adhérents et sont en général porteurs d'un projet de société qui donne du sens à l'action des militants. Ils ont, en outre, un rôle majeur dans la régulation des conflits dans la mesure où ils canalisent les mécontentements en évitant les débordements des acteurs les plus virulents ; 

• le développement des instances de représentation du personnel dans l'entreprise (délégués syndicaux, délégués du personnel...) ;

• le développement des procédures de négociation collective : c'est le Front populaire qui, en 1936, incite les partenaires sociaux à se réunir autour d'une table pour négocier et passer des contrats dans le cadre du travail. C'est ainsi que sont nées les conventions collectives ;

• les procédures de négociations collectives ont été renforcées par les lois Auroux qui, depuis 1982, obligent les partenaires sociaux à participer à des négociations annuelles portant sur les salaires, la durée et l'organisation du travail. Il est clair que la signature d'un accord entre les syndicats de salariés et les syndicats patronaux est un gage de paix sociale.
À l'inverse, l'échec des négociations est la porte ouverte aux conflits et aux grèves, avec tous les risques que cela fait peser sur les entreprises.

Les nombreuses fonctions que les syndicats ont été amenés à assurer ont légitimé leur existence et ont contribué à leur intégration dans la vie civile.
2. Les inconvénients de l'institutionnalisation
Si l'institutionnalisation des conflits évite les débordements et garantit une certaine paix sociale dans l'entreprise, il n'en est pas moins vrai qu'elle peut avoir des effets pervers. Les syndicalistes sont de plus en plus accaparés par des missions de représentation ou de gestion. On les retrouve dans les comités d'établissement qui gèrent les œuvres sociales de l'entreprise (arbre de Noël, cantine ...), dans les comités d'hygiène et de sécurité des grandes entreprises, au conseil des prud'hommes, dans les instances de gestion de la sécurité sociale.

Cela explique que les syndicalistes se détournent parfois de l'action militante. Ils sont plus des agents de régulation sociale que des agents de contestation. Cela leur est souvent reproché par leur base qui ne se reconnaît plus dans ses représentants. Le syndicat perd petit à petit son rôle d'intermédiaire entre l'individu et l'État, ce qui engendre une désaffection syndicale.
L'essentiel
La régulation des conflits du travail se fait de plus en plus souvent dans un cadre institutionnel. Elle s'effectue par le biais de la négociation entre les partenaires sociaux (syndicats patronaux, syndicats de salariés, État). Cela explique que les syndicats soient de plus en plus absorbés par des tâches de gestion et de représentation du personnel au détriment de l'action militante.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents