L'industrie américaine - Cours de Géographie avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'industrie américaine

Comment évolue le secteur industriel américain ?
1. L'industrie américaine entre déclin et réussite
a. Les facteurs du déclin
L'industrie traditionnelle est frappée par une crise à partir des années 1980. Cette crise se traduit par la fermeture de nombreuses usines dans les secteurs du textile, de l'électroménager, de la sidérurgie et de l'automobile.

© PHOTOOBJECTS/Jupiterimages
Doc. Une ancienne télévision produite aux États-Unis


La crise industrielle provient principalement de la forte concurrence de l'Europe, du Japon et des Nouveaux Pays Industriels Asiatiques (NPIA) comme Taiwan, Singapour, la Corée du Sud. Les Etats-Unis font le choix économique de leur abandonner les productions peu rentables.
b. Les solutions pour sauver l'industrie
Pour sauver leur industrie, les États-Unis optent pour la délocalisation des activités qui nécessitent beaucoup de main-d'œuvre. Elles sont transférées dans un premier temps vers les États du Sud comme la Californie ou l'Alabama où la main-d'œuvre constituée des Noirs du Vieux Sud y est bon marché, puis vers le Mexique et l'Asie, où les entreprises bénéficient d'une législation en matière de pollution, de sécurité et de protection sociale beaucoup moins contraignante.

De cette délocalisation naissent à la frontière américano-mexicaine, les maquiladoras, usines construites au Mexique grâce à des capitaux américains et dont les productions sont ensuite réexpédiées vers les États-Unis sans aucun droit de douane.
c. Des réussites
Les secteurs qui font le succès de l'industrie américaine et qui la positionne au premier rang mondial sont : l'automobile qui représente un tiers du marché mondial, l'aéronautique (Boeing), la pharmacie, l'informatique avec IBM qui fournit plus de la moitié du matériel informatique mondial, les industries agroalimentaires (Pepsico) et l'électronique (General electric). Cette industrie inonde l'ensemble de la planète de ses productions.

La recherche-développement (R&D) constitue l'axe fondamental de la stratégie industrielle des Etats-Unis et elle est au cœur de leur réussite. Ainsi, les firmes américaines peuvent cumuler jusqu'à 80 % des brevets industriels. Elles attirent des ingénieurs et des chercheurs du monde entier, on parle de brain drain.
 2. Les mutations récentes de l'industrie américaine 
a. Une nouvelle localisation
Les régions industrielles se sont spécialisées. Ainsi les régions du Sud-Est qui disposent d'une main d'œuvre noire bon marché ou celles de la frontière mexicaine dont la main d'œuvre Hispanique est aussi bon marché, accueillent les industries agroalimentaires ou textiles qui nécessitent beaucoup de main d'œuvre.

La Sun Belt accueille les industries de haute technologie, comme Hewlett Packard en Californie, Texas Instrument au Texas et la NASA en Floride. Elle abrite également la plupart des centres de décision et des grandes universités.

La région de Seattle constitue un pôle industriel important et abrite aujourd'hui essentiellement des activités de hautes technologies avec des entreprises comme Microsoft ou Google.

Enfin le Nord-Est, berceau de l'industrie américaine, appelé aussi Manufacturing Belt, assure encore 40% de la production industrielle des Etats-Unis. Après les crises de la sidérurgie et de l'automobile, cette vaste "usine" s'est converti également à l'industrie de pointe et aux services (banques, assurances...).

Cette nouvelle localisation est caractérisée par une forte littoralisation qui permet de réduire les coûts de transports d'abord pour les matières premières importées ensuite pour les produits finis destinés à l'exportation.
b. Les métropoles au cœur de l'activité industrielle
Les métropoles sont d'énormes centres urbains qui concentrent les activités économiques (siège d'entreprises, de bourses, de banques) et culturels (universités, laboratoires de recherche).

Elles abritent du personnel qualifié destiné aux fonctions de direction, de recherche et d'innovation. Certaines accueillent des technopoles, parcs d'activité qui rassemble des universités, des grandes entreprises de haute technologie et des laboratoires de recherche, comme par exemple celui de la Sillicon Valley à San Francisco. Ces technopoles stimulent la recherche et le développement industriels.

Les métropoles sont également au cœur des réseaux de communication : les matières premières, les produits semi-finis qui sont ensuite transformés sur place pour la consommation urbaine y arrivent et des produits finis destinés à l'exportation en repartent.
 3. Le nouvel essor de l'industrie américaine
a. Le redéploiement des grands secteurs industriels
L'industrie automobile retrouve son dynamisme et redevient compétitive. Cela se traduit notamment par la multiplication d'ententes avec des entreprises étrangères comme par exemple le projet d'association entre General Motors et Renault.
Dans ce secteur, les entreprises américaines, notamment General Motors avec sa Chevrolet, sa Cadillac, son Opel, sa Pontiac et Ford restent toutes puissantes.

© THINKSTOCK LLC/Jupiterimages
Doc. Une des premières Fords au début du XXè siècle


L'industrie textile connaît le même redéploiement grâce, notamment aux nouvelles fibres inventées comme par exemple le Gore Tex mais aussi à une forte consommation intérieure. L'industrie textile américaine inonde de ses marques (Levis, Nike, Gap... ) toute la planète. 
b. Les industries en pleine croissance
L'industrie pharmaceutique est un des fleurons actuels de l'industrie américaine. De grands et puissants laboratoires comme Pfizer-Warner-Lambert par exemple détiennent 7 % du marché mondial et commercialisent des médicaments comme le Viagra ou encore des traitements contre le cancer, le SIDA...

La filière agroalimentaire n'est pas en reste et contribue largement à la domination des États-Unis sur le monde, elle aussi inonde la planète de ses multiples produits prêts à consommer notamment des produits de grignotage sucrés ou salés (Mars, Smarties...) et des boissons comme coca cola.
c. Les industries de haute technologie
Les industries électroniques s'imposent aujourd'hui comme le facteur par excellence de la puissance industrielle américaine. Elles sont indispensables à l'économie car elles fournissent des équipements nécessaires comme les ordinateurs mais aussi des composants indispensables aux autres activités industrielles comme l'automobile, l'aéronautique, les télécommunications, l'électroménager.

Intel, Texas Instrument, IBM et bien sûr Microsoft sont des entreprises leaders dans le domaine des hautes technologies et assurent aux Etats-Unis une place de premier rang dans ce secteur. D'ailleurs, les États-Unis représentent 85 % du marché mondial des logiciels.



L'essentiel

Frappée par le déclin à partir du milieu des années 1970, l'industrie américaine subit une restructuration (délocalisation, réduction des coûts de production...) importante qui lui a permis de se redéployer au cours des deux dernières décennies.

Cette restructuration permet aujourd'hui aux Etats-Unis de disposer de nouveau d'un secteur industriel puissant, compétitif et performant avec notamment des pôles d'excellence dans les industries de haute technologie.

Le redéploiement s'accompagne d'une nouvelle localisation des activités industrielles, caractérisée par une forte littoralisation qui permet de réduire les coûts de transports des produits destinés à l'exportation.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents