L'idéologie de Vichy - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'idéologie de Vichy

1. Un régime autoritaire et répressif
a. Un régime autoritaire
L'État français met en place un régime autoritaire :
– Les libertés individuelles sont pratiquement supprimées.
– Une censure est sévèrement instaurée.
– Un secrétariat général de l'Information apparaît pour coordonner la propagande officielle.
– Tous les organismes représentatifs à base élective sont supprimés. Dans les communes de plus de 2 000 habitants, les conseils municipaux sont remplacés par des municipalités nommées par le gouvernement.
– Les administrations sont épurées. Une loi du 30 juillet 1940 décide de leur « francisation ».
– L'enseignement primaire laïc est démantelé, car perçu comme un responsable majeur de la démoralisation du pays ou de la défaite.
– Les congrégations religieuses retrouvent leur droit d'enseigner et les écoles confessionnelles reçoivent des subventions de l'État.
b. Un régime répressif
L'État français tente d'écarter tous ceux qu'il considère comme ses adversaires : les francs-maçons, les juifs et divers hommes politiques.

Les francs maçons sont pourchassés.

Une législation antisémite est mise en place :
– Dès octobre 1940, les Juifs de nationalité française sont dotés d'un statut, aggravé en 1941.
– Les Juifs sont exclus de la fonction publique, de la magistrature, de l'armée, soumis à des restrictions leur interdisant l'exercice de professions libérales ou l'accès à l'université.
Dès la fin de l'année 1940, les Juifs d'origine étrangère de la zone dite libre sont rassemblés dans des camps, d'où ils sont transférés, à partir de 1942, vers les camps de concentration allemands. En 1942, les Juifs de Paris sont parqués dans le vélodrome d'hiver, puis déportés vers l'Allemagne, c'est la rafle du Vel d'hiv'.

En février 1941, le gouvernement de Vichy organise un vaste procès pour faire porter les responsabilités de la défaite sur divers hommes politiques, parmi lesquels Léon Blum, Edouard Daladier, Paul Reynaud. C'est le procès de Riom.
Les accusés sont internés. En 1942, ils sont livrés à l'Allemagne. Le régime poursuit aussi les communistes, les socialistes, les partisans du général de Gaulle.

L'essentiel

Le régime de Vichy est un régime autoritaire, dans lequel les libertés individuelles sont supprimées. Le caractère démocratique de l'État disparaît. L'État français combat ses ennemis, à commencer par les Juifs qui sont exclus de la citoyenneté, poursuivis et incarcérés dans des camps avant leur déportation vers l'Allemagne. Les autres opposants, les hommes politiques de la Troisième République, les communistes, les socialistes et les partisans de de Gaulle sont traqués.

2. « Travail, famille, patrie »
Le régime de Vichy entend mettre sur pied une rénovation morale et patriotique. La devise officielle « Travail, famille, patrie » remplace celle de la Troisième République. La devise « Travail, famille, patrie » évoque un retour aux valeurs traditionnelles de la nation française.
a. Le travail
Vichy repense le travail en l'organisant autour de corporations (comme sous l'Ancien régime : organisation de patrons et d'ouvriers exerçant le même métier ; les corporations visent à limiter les conflits du travail).

En 1941, la Charte du travail affirme les bases d'une organisation corporatiste, et institue des ordres pour les professions libérales : médecins, notaires, architectes (ces ordres existent toujours).

Les principes économiques de Vichy traduisent une préférence pour des formes traditionnelles de l'économie. Ainsi, l'artisanat est exalté. L'idéologie de Vichy est anticapitaliste, mais elle favorise tout de même les grandes entreprises. Créés en 1940, les comités d'organisation ont pour but de remettre en route l'industrie désorganisée par la guerre et d'augmenter la production.

Enfin, le travail de la terre est mis en valeur : un des slogans du régime dit que « la terre ne ment pas ». On encourage d'ailleurs ce retour à la terre.

b. La famille
La famille est conçue comme un élément fondamental du pays. La natalité est encouragée et on célèbre les familles nombreuses. Plusieurs mesures législatives sont créées dans ce but :
– allocations,
– dégrèvements fiscaux.
La fête des mères est instituée.

Le divorce est rendu plus difficile (pas avant trois ans de mariage) ; l'avortement, défini comme un crime, est très sévèrement puni par la loi (une avorteuse est condamnée à mort).

c. La patrie
Pétain veut remettre le culte de la patrie à l'honneur.
Des « chantiers de jeunesse » sont créés dans ce but, à partir de 1940, remplaçant le service national, ils doivent inculquer aux jeunes gens le sens du travail, de la discipline, et le culte du chef. Ils permettent aussi de diffuser la propagande pétainiste.

Pour les anciens combattants, « la légion française » est instituée. Elle a pour but de propager la Révolution nationale et de lutter contre ceux qui s'y opposent. Pétain veut faire des anciens combattants les piliers de la société et ils doivent participer activement à la mise en place du nouveau régime.

L'essentiel

La société est aussi contrôlée et éduquée aux nouvelles valeurs du régime par le biais de la propagande. La famille est glorifiée, une politique nataliste est mise en place. L'artisanat est soutenu et les travailleurs sont encadrés par le régime. Les anciens combattants et la jeunesse sont les deux cibles de la propagande de Vichy, car il s'agit de deux catégories de population importantes pour la rénovation morale du pays.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents