L'Homo sapiens et l'origine de l'homme moderne - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'Homo sapiens et l'origine de l'homme moderne

Objectif(s)
Nous sommes tous des homo sapiens, mais quelle est véritablement l'origine de l'homme moderne ?
Quelles hypothèses sont proposées ? Quels arguments sont en leur faveur ?
1. Modèle de l'origine multirégionale
Ce modèle soutient que des populations ancestrales d'homo erectus répandues dans le monde ont évolué indépendamment les unes des autres pour donner d'abord des homo sapiens archaïques (des Proto-Cro-Magnons), puis l'homme moderne. L'homme moderne proviendrait donc de différentes lignées de précurseurs.
Ce modèle envisage donc l'apparition d'homo sapiens en de multiples endroits de la planète (Europe, Asie, Afrique), sans migration évidente de populations. Ces lignées auraient évolué parallèlement mais proviendraient malgré tout d'un « ancêtre commun », d'où l'image d'une origine multirégionale.
2. Modèle du remplacement ou « Out of Africa »
Ce modèle envisage une apparition géographiquement isolée de l'homme moderne (en Afrique ou au Proche-Orient), puis une migration à travers le reste du monde.
L'homo sapiens serait donc apparu à partir de la transformation d'une population d'homo erectus en une seule fois il y a environ 150 000 ans, puis aurait ensuite colonisé le reste du monde.
Il s'agit ici d'une origine unique, très probablement africaine.
3. Le point de vue des scientifiques
a. Etudes d'ADN
Elles ont été menées sur l'ADN mitochondrial qui n'est transmis à la descendance que par la mère. L'ADN a l'avantage d'accumuler les mutations au cours du temps et les mitochondries représentent un support intéressant pour les études d'ADN.
Les populations actuelles partagent les mêmes allèles mais avec des fréquences différentes : les différences de fréquences géniques augmentent avec la distance et la diversité allélique augmente avec le temps.
Des études de comparaison ont été faites sur l'ADN mitochondrial de différentes populations humaines.
Ces études menées sur des individus d'origines très différentes ont découvert une différence de 0,57 % environ entre l'ADN de ces populations et ont montré que c'est au sein des populations africaines que l'on trouve la plus grande diversité d'allèles : ce résultat suggère donc que tous les hommes actuels descendraient d'un groupe ancestral réduit ayant vécu en Afrique il y a 150 à 200 000 ans environ. Notre ancêtre commun serait une « Eve africaine ».
Ces résultats sont en faveur du modèle du remplacement.
b. Etudes de fossiles
Les analyses de fragments osseux découverts à travers plusieurs continents révèlent une certaine continuité entre les hommes les plus archaïques et les hommes modernes.
Ces résultats sont en faveur du modèle de l'origine multirégionale.
L'essentiel
Les origines de l'homme sont encore controversées. Cependant, la théorie la plus probable est que l'origine de l'homme est unique, récente et africaine. Des travaux de la génétique moléculaire tendent à le prouver.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents