L'Europe allemande - Cours de Culture générale avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'Europe allemande

1. La domination des territoires conquis
a. Le pillage économique
Hitler organise le pillage économique des territoires conquis, créant une pénurie telle qu'il faut organiser le rationnement des denrées de base pour les populations soumises.
L'Allemagne instaure à partir de février 1943 le Service de Travail Obligatoire (STO) pour faire face aux besoins en main-d'œuvre du Reich.
b. La soumission politique
Les gouvernements des pays soumis doivent soit collaborer, soit s'exiler. La population est soumise au contrôle policier des nazis et à la surveillance par la Gestapo (Geheime Staatspolizei, police secrète d'Etat), créée en 1933 et qui s'installe en France dès l'été 1940. Les opposants sont envoyés dans des camps de concentration (communistes, intellectuels...). Les médias et l'édition sont censurés.
2. L'organisation du génocide
a. Les camps de concentration
Camps d'internement mais aussi de travail, les camps de concentration sont d'abord destinés aux opposants, puis à tous ceux qui mettent en danger la race aryenne (homosexuels, malades mentaux, Juifs et Tsiganes...), qui meurent par millions des conditions de vie qui leur sont faites.
b. Les camps d'extermination
A partir de 1941, Hitler décide de mettre en œuvre la « solution finale au problème juif », c'est-à-dire l'extermination systématique des Juifs (et des Tsiganes). Aux camps de concentration où sont envoyés les « aptes au travail » s'ajoutent des centres de mise à mort (camps d'extermination) : hommes, femmes et enfants sont tués dans des chambres à gaz puis brûlés dans des fours crématoires. Hitler ne veut laisser aucune trace de ce projet secret (cf. le film Nuit et Brouillard d'Alain Resnais).
Six millions d'hommes trouvent la mort dans ces camps.

Les camps de concentration et d'extermination en 1943
3. La France sous la botte allemande
a. Le choix de la collaboration
Après l'armistice signé le 22 juin 1940, Pétain installe à Vichy le gouvernement de l'Etat français, régime qui met fin à la IIIe République. Pétain veut instaurer la « révolution nationale » et promouvoir des valeurs traditionnelles et chrétiennes. La devise « Travail, Famille, Patrie » remplace la devise républicaine.

Pétain amorce dès 1940, avec l'entrevue de Montoire (24 octobre 1940) où il rencontre Hitler, une politique de collaboration avec les occupants. Le gouvernement français anticipe même parfois la demande des Allemands, comme avec le « statut des Juifs » qui date d'octobre 1940.

En 1942, l'Allemagne impose Pierre Laval comme Premier ministre et la collaboration s'intensifie : rafle du Vél d'Hiv en juillet 1942, création de la Milice qui arrête Juifs et résistants, organisation du STO, etc. En novembre 1942, la zone « libre » est à son tour occupée.
b. La Résistance
D'abord peu nombreux, un nombre grandissant de Français choisissent la Résistance. Suite à la volonté de Pétain de demander l'armistice le 17 juin 1940, le général de Gaulle lance un appel aux Français depuis Londres, le 18 juin 1940, pour le rejoindre et continuer le combat. Les FFL (Forces Françaises Libres) combattent aux côtés de l'Angleterre en Afrique du Nord, sous le commandement du général Leclerc.

A l'intérieur, des organismes clandestins se créent, comme les FFI (Forces Françaises de l'Intérieur) ou les FTP (Francs-tireurs Partisans). Ils utilisent la guérilla (actions isolées dans le maquis), le sabotage, l'espionnage ou l'exécution de chefs allemands ou de collaborateurs.

En 1943, de Gaulle envoie Jean Moulin (arrêté et torturé à mort par la Gestapo peu après) qui crée le CNR (Conseil National de la Résistance) pour coordonner toutes les actions de la Résistance, que les Allemands répriment férocement (torture, exécutions, otages...).
L'essentiel

Le IIIe Reich exploite les territoires soumis et leur impose une surveillance étroite.
Le génocide constitue la spécificité du régime nazi ; il est l'aboutissement des théories racistes d'Hitler. Ce crime contre l'humanité a consisté dans l'extermination programmée de six millions d'hommes.
Entre une minorité de collaborateurs et une minorité de résistants, la majeure partie de la population française a choisi l'attentisme.


Repère

18 juin 1940 : l'appel du général de Gaulle depuis Londres
22 juin 1940 : armistice signé à Rethondes
10 juillet 1940 : Pétain obtient les pleins pouvoirs et installe l'Etat français à Vichy
24 octobre 1940 : entrevue de Montoire entre Hitler et Pétain
16 et 17 juillet 1942 : rafle du Vel d'Hiv
Février 1943 : mise en place du Service de Travail Obligatoire
Mai 1943 : création par Jean Moulin du Conseil National de la Résistance
21 juin 1943 : arrestation et torture de Jean Moulin, il meurt en juillet

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents