L'Etat français - Cours d'Histoire avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'Etat français

1. Un nouveau régime issu de la défaite
Cinq semaines après le début de l'offensive allemande, le 16 juin 1940, le maréchal Pétain forme un nouveau gouvernement et demande dès le 17 juin l'armistice qui sera signée à Rethondes le 22 juin 1940.
Le 10 juillet 1940, l'Assemblée nationale réunie à Vichy vote les pleins pouvoirs au Maréchal qui modifie la Constitution, renvoie les parlementaires et prend le titre de chef de l'Etat français.
L'essentiel
Le 10 juillet, l'Assemblée nationale vote les pleins pouvoirs à Pétain. La naissance de l'Etat français met fin à la IIIe République.
2. La « révolution nationale »
Le maréchal Pétain veut redresser le pays grâce à une « révolution nationale » dont la devise est « Travail, Famille, Patrie ». Il instaure un régime autoritaire dans lequel il abandonne la démocratie (la nomination remplace l'élection, les syndicats sont interdits) et la république (cumul des pouvoirs exécutif et législatif), et il développe la propagande (contrôle de la presse, de la radio, culte de la personnalité).

La politique de l'Etat français est basée sur les valeurs traditionnelles de la France : le travail, incarné par l'artisanat et l'agriculture ; la famille, nombreuse avec une mère au foyer... Les Chantiers de Jeunesse (juillet 1940) permettent l'encadrement de la jeunesse et la Légion française des combattants regroupe les anciens combattants fidèles au régime.

L'Etat français est raciste et antisémite : communistes, résistants, étrangers et Juifs sont progressivement privés de leurs droits. Dès octobre 1940, le statut des Juifs est adopté, sans avoir été demandé par les nazis : il organise la mise à l'écart sociale et économique des Juifs en France.

L'essentiel
L'Etat français veut redresser la France grâce à la « révolution nationale » dont la devise est « Travail, Famille, Patrie ».
3. La collaboration
Le 24 octobre 1940, lors de l'entrevue de Montoire, Pétain rencontre Hitler : c'est le début de la collaboration, qui, selon Pétain, permettra à la France d'obtenir une place privilégiée dans le nouvel ordre européen.

Pierre Laval favorise la collaboration. En novembre 1942, l'Allemagne envahit la zone libre : la France devient un Etat-satellite du IIIe Reich.
La collaboration militaire se concrétise avec la création de la Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme (LVF), d'une division de la Waffen SS (la division « Charlemagne ») et de la Milice.

L'Etat français livre aux Allemands les Juifs étrangers de la France libre. Puis la police française fait des rafles contre les Juifs en zone occupée (rafle du Vélodrome d'hiver le 16 juillet 1942).

Pour soutenir l'effort de guerre allemand, Vichy incite les hommes à aller travailler volontairement en Allemagne puis organise le Service du Travail Obligatoire (STO). L'Etat français disparaît au moment de la défaite allemande. Les principaux acteurs de la collaboration avec le régime nazi sont jugés et condamnés en 1945.

L'essentiel
L'entrevue de Montoire officialise la collaboration de l'Etat français avec l'Allemagne nazie. La France participe activement à l'effort de guerre allemand.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents