L'émergence d'un organe de pouvoir - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

L'émergence d'un organe de pouvoir

1. La victoire communiste (1917-1921)
a. La guerre civile
La mise en place du gouvernement bolchevique entraîne la naissance d'oppositions militaires : le nouveau pouvoir qui tient la région de Moscou et de Petrograd est encerclé par ses ennemis. Ces opposants sont nombreux : les « Blancs » nostalgiques du tsarisme comme Wrangel ou Koltchak, les socialistes favorables à la démocratie de type occidental, les anarchistes de Makhno, les « peuples allogènes » qui profitent de l'affaiblissement russe pour obtenir leur indépendance ou plus de terres : Polonais, peuples baltes, Finlandais, peuples du Caucase...

Enfin, les troupes de l'Entente attaquent la Russie bolchevique, coupable selon elles d'avoir trahi ses engagements internationaux en quittant le conflit. Les pays de l'Entente redoutent également la contagion révolutionnaire. Cependant, tous ces ennemis ne sont pas unis quant à leurs buts et à leur stratégie.

b. Le communisme de guerre
Les premières mesures du Conseil des commissaires du peuple (nom du gouvernement bolchevique) furent marquées par la volonté de répondre aux demandes du peuple et d'appliquer le programme des Thèses d'avril de Lénine : décret sur les nationalités qui octroie l'indépendance aux peuples allogènes, contrôle ouvrier sur les entreprises, partage des terres entre les paysans, et décret sur la paix qui aboutit au traité de Brest-Litovsk (armistice en décembre 1917 et paix de Brest-Litovsk le 3 mars 1918) par lequel la Russie sort du conflit.

Mais les oppositions politiques et militaires, et la situation économique rencontrées par le régime bolchevik encouragent les commissaires du peuple à prendre des mesures d'exception qui portent le nom de « communisme de guerre ». Sur le plan politique, le parti communiste devient le seul autorisé (1918), et la population est surveillée par une police politique (la Tcheka) ; la censure est restaurée. Sur le plan militaire, Trotski crée une Armée rouge galvanisée par sa présence (il sillonne les fronts dans un train blindé) et par celle de commissaires politiques qui surveillent les chefs militaires et les soldats. A une première organisation « révolutionnaire » (on vote les décisions) succèdent une discipline de fer et un recrutement forcé.

Enfin, sur le plan économique, les réquisitions sont imposées aux campagnes pour permettre de ravitailler les villes. Dans les usines, des « journées communistes » de travail gratuit sont instaurées. Le travail devient ensuite obligatoire et le gouvernement nationalise les entreprises importantes. Sur le plan international, la volonté marxiste de déclencher une révolution mondiale pousse Lénine et Zinoviev à créer une Internationale communiste (Komintern) qui propose à tous les partis socialistes du monde de se rallier à la révolution russe et de se révolter contre la bourgeoisie.
Ces mesures permettent de sauver la révolution et d'écraser les ennemis du communisme. Mais le pays est détruit et des révoltes éclatent, comme celle des marins de Cronstadt le 1er mars 1921, qui avaient jusque-là soutenu le régime.

2. La Nouvelle Politique Economique et la naissance de l'URSS (1921-1928)
a. Reconstruire le pays
Pour permettre la reconstruction et calmer les esprits, Lénine instaure lors du Xe congrès du PC une nouvelle politique qui combine socialisme et capitalisme : les capitaux et techniciens étrangers (les spets) sont encouragés à aider au redressement de la Russie. On voit ainsi Ford ou Krupp investir dans ce pays. Dans le domaine agricole, on permet aux paysans de faire du profit et de se moderniser. Apparaît ainsi une classe de paysans riches (les koulaks) qui permettent à l'agriculture de retrouver son niveau d'avant-guerre. Cependant, certaines régions déjà éprouvées lors de la guerre civile ne profitent pas de cette libéralisation : des famines terribles éclatent, comme en Ukraine.

Doc. Représentation de Staline

b. Un régime politique communiste
La libéralisation économique ne se transmet pas au plan politique. Les arts d'avant-garde (le poète Maïakovski par exemple), sont encouragés et mis au service de la révolution. Le parti communiste est le seul autorisé et les tendances y sont interdites : il faut obéir aux ordres du Parti sans discuter. Il est dirigé par Staline, secrétaire général en 1922, qui après la mort de Lénine en 1924 écarte du pouvoir ses principaux concurrents : Trotski, Kamenev, Zinoviev (1924-1929). La population est étroitement surveillée par la police politique et elle est soumise à la propagande.
Cette époque est celle de la naissance de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS) en 1922 qui regroupe à la fois la Russie bolchevique (RSFSR) et les Républiques socialistes officiellement fédérées (intégrées à leur demande), en réalité soumises depuis la guerre civile et intégrées de force (Ukraine, Républiques du Caucase...). L'ensemble est dominé par Moscou et le parti communiste.
A bien des égards, l'URSS possède déjà les traits d'un Etat totalitaire.


L'essentiel

A partir du 25 octobre 1917, la capitale russe Petrograd est dirigée par les bolcheviks et Lénine qui tentent de créer un régime d'un type nouveau : un Etat marxiste. Cependant, les groupes évincés du pouvoir (socialistes, libéraux, royalistes) cherchent à éliminer ce nouveau pouvoir en s'appuyant sur les grandes puissances vainqueurs de la guerre. Il faut trois ans aux bolcheviks pour établir leur pouvoir et c'est pour redresser un pays exsangue que Lénine initie ensuite la période de la NEP (1921-1928).

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents