Généralités (soudage à l'arc sous protection gazeuse avec électrode fusible) - Cours de Mécanique industrielle avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Généralités (soudage à l'arc sous protection gazeuse avec électrode fusible)

Avant d'aborder l'étude qui traite du poste de soudage semi-automatique, il est nécessaire d'expliquer certaines notions portant sur :

  • le principe du procédé,
  • le champ d'application,
  • les limites,

du soudage à l'arc sous protection gazeuse avec électrode fusible.

1. Principe du procédé

Le soudage à l'arc sous protection gazeuse avec électrode fusible est un procédé de soudage autogène qui consiste à unir, avec une électrode nue sous forme de fil métallique, deux pièces de métal de même nature en fusionnant leurs bords.

Ce gaz peut être un gaz inerte ou actif.

  • Un gaz inerte est un gaz qui ne réagit pas chimiquement avec le métal en fusion ; il est utilisé pour souder les métaux non ferreux.
  • Un gaz actif est un gaz qui réagit chimiquement avec le métal en fusion ; il est utilisé pour souder les métaux ferreux.

Ce procédé est donc classifié selon l'activité chimique du gaz protecteur.

  • Dans le premier cas, le procédé porte le nom "MIG" (Metal Inert Gas),
  • Dans le deuxième cas le nom du procédé est "MAG" (Metal Actif Gas).

Dans cette étude, on se limitera au procédé MAG.

2. Champ d'application

Le procédé de soudage à l'arc sous protection gazeuse avec électrode fusible est utilisé pour souder et recharger une grande variété de métaux et alliages, tels que :

- l'acier doux et les autres aciers au carbone,

- les aciers alliés,

- les aciers fortement alliés,

- l'aluminium et ses alliages,

- le magnésium et ses alliages,

- le cuivre et ses alliages,

- le nickel et ses alliages.

Ces métaux et alliages peuvent être soudés dans toutes les positions pour des épaisseurs supérieures ou égales à 0,5 mm.

A cause de sa vitesse de dépôt qui est très élevée et de la longueur du fil-électrode, ce procédé est utilisé aussi pour souder des pièces massives ou de grande dimension.

Ce procédé peut être automatisé, ce qui donne des soudures précises et de qualité, tout en augmentant la production.

3. Limites du procédé

Par rapport autres procédés de soudage, le soudage à l'arc sous protection gazeuse avec électrode fusible a ses limites.

Voici les principales :

- Le soudage à l'aide de ce procédé ne peut se faire dans des lieux exposés au vent et aux courants d'air ; ces derniers soufflent le gaz protecteur, l'empêchant ainsi de remplir son rôle. De ce fait, le soudage sur chantiers est fortement déconseillé.

- Un choix judicieux des paramètres de soudage exige une maîtrise du procédé. Tout choix incorrect des paramètres peut conduire au "collage" du métal déposé, qui est difficile à détecter à l'œil nu.

- Les composantes du poste de soudage semi-automatique sont plus coûteuses et plus délicates que celles du poste de soudage à l'arc avec électrodes enrobées.

En résumé sur les généralités :

A la suite de cette étude, vous devriez retenir plus particulièrement les points suivants :

- Le soudage à l'arc sous protection gazeuse avec une électrode fusible est utilisé pour souder des pièces de métal dont l'épaisseur est supérieure ou égale à 0,5 mm.

- Ce procédé peut être automatisé, ce qui donne des soudures précises et de qualité, tout en augmentant la production.

- Le soudage à l'aide du procédé sous flux gazeux est déconseillé sur chantiers.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents