Etudes des différents types d'hominines : une lignée buissonnante - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Etudes des différents types d'hominines : une lignée buissonnante

Objectif(s)
Les australopithèques appartiennent déjà à la lignée humaine, ce sont nos plus anciens représentants. Ces Hominines ont laissé la place aux premiers hommes appartenant au genre Homo.
Quels sont les différents types d'Hominines recensés actuellement ?
1. Les australopithèques (australopithecus)
Ils sont connus depuis environ 5 millions d'années (Ma) et se sont éteints il y a environ 1 Ma.

Ils présentent de nombreux caractères communs avec les grands singes anthropomorphes, mais on est certain qu'ils étaient des bipèdes permanents, ce qui permet leur classification parmi les Hominines.

Carte d'identité des australopithèques :
Taille Entre 1 et 1,30 mètre
Volume de l'encéphale De 400 à 500 cm3
Caractéristiques La face est projetée en avant, avec la présence d'un museau, d'une mâchoire inférieure, de dents robustes et de bourrelets sus-orbitaires. Son crâne est légèrement développé.

C'est un bipède (trou occipital avancé), principalement végétarien, arboricole occasionnel.
Localisation Afrique orientale et australe

Les australopithèques sont les premiers bipèdes recensés
 : l'acquisition de cette bipédie serait liée à un environnement de type savane. Elle représente la première grande innovation génétique qui a permis la séparation de la lignée des hommes actuels et des grands singes. La découverte en 2000 au nord du Tchad (en milieu forestier) de « l'ancêtre du millénaire » ( ou Orrorin tugenensis, dont l'âge estimé est de 6 Ma) montre que la bipédie existait avant -4 Ma et remet en question l'environnement qui aurait conduit à l'acquisition de la bipédie.
2. Les premiers Hommes
Ils sont apparus en Afrique de l'Est il y a environ 2 Ma et auraient cohabité avec les australopithèques.
a. Homo habilis : l'Homme habile
Les australopithèques donnent naissance aux premiers hommes véritables, les Homo habilis, il y a environ 2,45 Ma. Ils se sont éteints il y a -1,5 Ma.

Carte d'identité de l'Homo habilis :

Taille 1,20 mètre
Volume de l'encéphale De 600 à 770 cm3
Poids Autour de 30 kg
Caractéristiques autres que celles des australopithèques
• Les reliefs osseux sur le crâne sont moins développés.
• La face est moins projetée en avant.
• La dentition est différente : les incisives sont plus grandes, les prémolaires et molaires sont plus étroites, la mâchoire est plus proche de celle de l'Homme actuel.
• Des muscles masticateurs se développent et le langage articulé apparaît.
Signe particulier Ce sont les fabricants des premiers outils
Localisation Afrique de l'Est


Ses premiers outils étaient très rudimentaires : ce sont des galets aménagés sur une face (choppers) ou deux faces (chopper tools). Les outils ont permis de diversifier l'alimentation en coupant les chairs par exemple : l'Homo habilis était très certainement omnivore, tandis que les australopithèques étaient surtout herbivores.

On parle de l'industrie oldowayenne.

Les outils les plus anciens trouvés en Ethiopie et au Kenya (sans restes de fossiles associés) sont datés de -2,5 Ma environ : il est difficile de les attribuer exclusivement aux Homo habilis, ceux–ci ayant cohabité avec les australopithèques.

b. Homo erectus
Il apparaît en Afrique de l'Est il y a 1,8 Ma. Il s'est éteint il y a 150 000 ans.
Il va cohabiter longtemps avec l'Homo habilis avant de quitter l'Afrique pour coloniser le reste du monde. A raison de 3 km par génération, l'Homo erectus a gagné la Chine en environ 100 000 ans.

Deux vagues de migrations se sont succédées
 :

• une première vague de migrations vers l'Asie, où il donnera naissance à des hommes robustes (les crânes et les os des membres sont épais) retrouvés en Chine (l'Homme de Pékin) et dans les îles de la Sonde (l'Homme de Java). Ces hommes se maintiennent en Extrême–Orient jusqu'à il y a environ -40 000 ans ;

• une seconde vague de migrations vers le Moyen–Orient et l'Europe. Le plus ancien Homo erectus découvert en France est l'Homme de Tautavel  (Corbières) où il vivait il y a environ 450 000 ans.

L'Homo erectus est le premier grand voyageur : il peut marcher sur de grandes distances avec sa posture parfaitement verticale, il construit des abris et campements, améliore la technique de la taille.

Il fabrique des outils taillés sur leurs deux faces : des bifaces connus dès -1,6 Ma (pour la fabrication de haches, grattoirs, etc.). Les bifaces, d'abord grossiers, seront de plus en plus retouchés. Cette industrie s'est maintenue jusque vers -200 000.
Il y a environ 200 000 ans, apparaît une technique de fabrication d'outils sur éclats retouchés : c'est la technique Levallois. On parle de l'industrie acheuléenne.

Carte d'identité de l'Homo erectus :

c. Homo sapiens
Les Homo sapiens regroupent l'Homme de Néandertal et l'Homme de Cro–Magnon (Homme moderne). Pendant plusieurs dizaines de milliers d'années, ils vont cohabiter en Europe et vont partager des pratiques semblables.
Certains scientifiques pensent que les glaciations ont isolé des groupes d'Homo erectus qui ont évolué différemment les uns des autres, avec l'Europe de l'Ouest coupée du reste du continent.
L'Homme de Néandertal est considéré comme un homme qui résiste au froid, robuste et trapu. Il a des caractéristiques similaires à celles des Esquimaux actuels et des caractéristiques différentes de celles de l'homme moderne.

L'Homme de Néandertal

Il est connu depuis 110 000 ans, et s'éteint de façon inexpliquée il y a 30 000 ans.

Il perfectionne l'outillage en diversifiant des matériaux utilisés (os, bois, corne, ivoire, etc.). Il fabrique de nouveaux outils tels des pointes et des aiguilles. L' outillage est ainsi diversifié, les outils sont plus petits et plus précis.
On parle de l'industrie moustérienne.

Il pratique des rites funéraires (avec des aménagements de sépultures et des offrandes), ce qui suggère l'existence d'une pensée abstraite.

Carte d'identité de l'Homme de Néandertal :


L'Homme moderne ou homme de Cro–Magnon

Il est connu depuis 100 000 ans. C'est la seule espèce d'homme présente aujourd'hui.

L'outillage est tout aussi perfectionné que celui de l'Homme de Néandertal : il y a sans doute eu un partage de savoir–faire entre les deux populations.

L'Homme de Cro–Magnon se distingue des néandertaliens avec l'apparition des premières manifestations artistiques : des sculptures (ex : les Vénus), des gravures, l'art pariétal avec les peintures dans les grottes (ex : la grotte de Lascaux en Dordogne, –17 000 ans, et la grotte Chauvet, –32 000 ans).

Carte d'identité de l'homme moderne :

L'essentiel
La lignée humaine regroupe les australopithèques et les hommes (actuels et fossiles). Elle regroupe ainsi des individus depuis environ 6 millions d'années. Tout un buisson d'espèces s'est succédé au fil du temps.

Comment avez vous trouvé ce cours ?

Évaluez ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents