Disparition des dinosaures - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Disparition des dinosaures

Objectif : Un évènement des plus étonnants de l'histoire de la vie est la disparition, il y a 65 millions d'années, de tous les dinosaures. Ces animaux occupent alors tous les milieux. Certains sont quadrupèdes, d'autres bipèdes. Leur régime alimentaire est soit végétarien, soit carnivore et leurs tailles sont très diverses. Plusieurs hypothèses sont avancées pour expliquer cette disparition. Quelles sont-elles?
Comment expliquent-elles la disparition de tous les dinosaures ?
1. Les hypothèses expliquant la disparition des Dinosaures
a. Une éruption volcanique massive

En Inde, il est possible d'observer d'immenses empilements de coulées de lave basaltique, qui se sont formés, il y a 65 Ma, au cours de la crise Crétacé-Tertiaire, connus sous le nom de trapps du Deccan.

La dimension des trapps du Deccan suggère que la formation de ceux-ci a été un événement volcanique majeur de l'histoire de la Terre.
Ainsi, certaines coulées recouvrent plusieurs dizaines de milliers de km2, et leur volume dépasse 10 000 km3. L'épaisseur des coulées est en moyenne comprise entre 10 et 50 mètres, mais certaines atteignent 150 mètres.

Dans la partie occidentale de l'Inde, l'épaisseur totale des trapps dépasse 2 400 mètres (la moitié de la hauteur du Mont Blanc). A l'origine, l'ensemble devait recouvrir plus de 2 millions de km2, et le volume de lave devait dépasser 2 millions de km3 ! (d'après les conclusions de Vincent Courtillot, Professeur de géophysique à l'Université Paris-VII Denis Diderot).

Les mécanismes de formation de ces épanchements volcaniques sont identiques à ceux d'un volcanisme de point chaud comme celui du Kilauea à Hawaï ou du Piton de la Fournaise à la Réunion.

La datation des trapps du Deccan montre que les coulées se sont déposées pendant une période assez brève, c'est-à-dire entre 63 et 68 millions d'années. Les sédiments situés sous les coulées de lave renferment des fragments d'ossements de dinosaures qui datent de la fin du Crétacé. On a également retrouvé des dents de mammifères et de dinosaures et des fragments d'oeufs de dinosaures.

b. Un impact d'origine extraterrestre

Le premier indice de cet événement fut la découverte d'un enrichissement considérable en iridium dans le mince niveau argileux qui marque la limite entre le Crétacé et le Tertiaire.



Colonne stratigraphique de la plage de Bidart, près de Biarritz.

L'iridium est un métal très rare dans les roches de la croûte terrestre, mais plutôt abondant dans certaines météorites, cette découverte a conduit des chercheurs à proposer l'hypothèse selon laquelle une très grosse météorite, d'un diamètre d'une dizaine de kilomètres, aurait heurté la Terre il y a 65 millions d'années, déclenchant ainsi une catastrophe écologique d'ampleur mondiale qui aurait provoqué des extinctions en masse dont celle des dinosaures.

En effet, lorsqu'une météorite percute le sol, elle provoque une gigantesque explosion qui la pulvérise. Un cratère dix fois plus grand que la météorite se forme en produisant une énergie considérable. Cette météorite aurait ainsi pu mesurer 10 km de long et crée un cratère de 150 km de diamètre.
 
Dans les années 90, un immense cratère de 200 km de diamètre fut localisé dans la péninsule du Yucatan au Mexique. Le cratère de Chicxulub est daté de 65 Ma. Ce serait l'endroit présumé de la chute de cette météorite.

2. Les conséquences des deux catastrophes écologiques

Les conséquences climatiques et écologiques d'un impact météoritique ou celles d'un volcanisme à grande échelle sont quasiment identiques.
En effet, l'explosion de la météorite, ou le rejet de gaz et de poussières par les volcans, aurait injecté dans l'atmosphère un énorme volume de roches pulvérisées. Un des effets principaux aurait alors été l'opacification de l'atmosphère, empêchant ainsi les rayons du soleil de parvenir à la surface de la Terre, pendant plusieurs mois.

Le premier effet sur la biosphère de cette période d'obscurité a donc du être un dépérissement des plantes, faute de lumière et donc de photosynthèse.
On imagine les  conséquences de cette crise touchant les végétaux : un effondrement des chaînes alimentaires. Sur les continents, les grands dinosaures herbivores auraient ainsi disparu tout comme leurs prédateurs carnivores.

De même, dans les océans, la forte diminution du plancton végétal (ou phytoplancton) aurait entraîné un effondrement des chaînes alimentaires fondées sur sa disponibilité : disparition du plancton animal (ou zooplancton) jusqu'aux grands reptiles marins (Plésiosaures...).
Ainsi tous les maillons constituant les chaînes alimentaires des dinosaures ont été touchés et ont ainsi disparu.

L'essentiel

Pour expliquer la disparition des dinosaures, de nombreuses hypothèses (plus de 60 !) ont été formulées. Les deux plus probables seraient celles associant à cette disparition une catastrophe écologique mondiale :

o Soit la chute d'une météorite géante ;
o Soit des éruptions volcaniques très importantes.

Les conséquences qu'auraient ces deux catastrophes sont quasiment identiques et peuvent ainsi expliquer la disparition de ces reptiles mais aussi de bien d'autres groupes d'animaux comme les ammonites, les bélemnites et certains végétaux ... Cette crise biologique majeure a toutefois permis aux petits mammifères de se multiplier et de se diversifier, occupant des « niches » écologiques dépeuplées.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents