Diagnostic de base - Cours d'Electricité avec Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Diagnostic de base

1. Introduction

- Madame, je crois que vous avez des pierres sur le foie et j'aimerais vous faire passer des examens pour confirmer mon diagnostic…

- Monsieur, selon moi, il y a de l'essence qui s'est infiltrée dans l'huile du moteur…

- Monsieur, si je me fie à mon expérience, il y aurait des termites dans vos murs…

Toutes ces personnes posent un diagnostic de base ou premier diagnostic.

Cette étude vous apprendra comment vous y prendre pour poser un diagnostic. Vous verrez les points suivants :

  • la lecture du schéma de montage ;
  • l'observation du système ;
  • les types de problèmes que vous risquez de rencontrer.
2. Lecture du schéma électrique d'un équipement

Il existe peu de façons de comprendre le fonctionnement d'un équipement. L'expérience est la méthode que l'on a généralement tendance à employer lorsqu'on se retrouve en face d'un problème.

Celle-ci provient des fréquentes interventions sur un équipement ou encore de l'observation attentive de son fonctionnement.

Le problème avec cette méthode survient tout particulièrement lorsque des modifications ont été apportées à la machine.

L'intervenant a alors tendance à effectuer son travail en ayant en tête l'ancienne construction de l'équipement.

La lecture du schéma de fonctionnement donne également beaucoup d'information sur l'équipement.

Il est possible de suivre les diverses étapes et de voir où pourrait se situer le problème. Il va sans dire que la meilleure façon de travailler est de bien connaître les équipements présents dans le milieu du travail et d'utiliser les plans et les schémas pour mieux comprendre certaines parties du système (figure suivante).

Expérience et lecture :

La lecture d'un schéma électrique peut, dans certains cas, vous donner l'indice supplémentaire qui vous permettra de résoudre le problème.

Cela est encore plus vrai lorsque le montage est complexe et qu'il est difficile de se faire une idée rapide de ses particularités.

La figure suivante donne un exemple des difficultés qui peuvent survenir lorsqu'on tente de résoudre un problème sans avoir recours au schéma de montage.

Montage de lumières :

Sur ce montage, la lumière numéro 5 ne s'allume pas et une vérification a démontré que l'ampoule était en parfait état.

Il reste donc à vérifier le câblage pour tenter de résoudre le problème. La tâche peut être ardue, car on n'a pas vraiment une idée précise de l'endroit où peut se situer le problème.

Il y a cependant de fortes chances que le défaut se situe autour de la lumière numéro 5.

Il y aurait donc trois fils à vérifier. Ajoutez maintenant le schéma électrique à votre dépannage et vérifiez en quoi cela peut vous aider à résoudre le problème (figure ci-dessous).

Schéma électrique :

En observant attentivement le schéma du câblage, vous remarquez que si le défaut provenait des fils reliant les lumières 4 à 5 ou 5 à 6, le courant ne se rendrait plus aux lumières 6, 7, 8 et 9. Il ne reste donc que le fil reliant la lumière 5 et la source ou encore la douille de l'ampoule numéro 5.

Vous avez donc pu constater que l'ajout du schéma électrique rendait le dépannage du système plus simple et aidait également à concentrer les recherches.

3. Observation du système en marche

L'environnement de travail donne une foule d'informations.

Le travailleur ordinaire n'a pas tendance à aller chercher ces renseignements. Mais vous, en tant que technicien d'entretien, c'est votre responsabilité d'en connaître le plus possible sur les divers équipements sur lesquels vous aurez à travailler.

Une façon simple d'augmenter sa connaissance d'un équipement consiste à l'observer lorsqu'il est en marche.

Cela permet, entre autres, de voir si la séquence du système correspond à celle du schéma.

Par exemple, si on observe un système (figure ci-dessous), on peut d'abord voir la séquence qu'on pourra par la suite comparer avec celle du schéma ou avec celle du système en défaut.

Observation du système :

Cela facilite le dépannage du système en aidant à concentrer les recherches en un endroit bien précis.

Ce qui ne signifie pas que le problème provient nécessairement de cet endroit. Mais, de cette façon, on a un point de départ pour effectuer les recherches. Cette façon de procéder a le grand avantage d'accélérer, dans la plupart des cas, le dépannage.

Il est préférable de commencer petit pour, par la suite, étendre le champ de vos recherches. Un technicien qui cherche la provenance d'un défaut en vérifiant chaque partie sans plan de travail préétabli risque fort de tourner en rond (figure ci-dessous).

Méthode de recherche :

Il arrive même que le technicien passe tout simplement à côté du véritable problème.

4. Les types de problème

Il est important, avant d'aller plus loin, de vous familiariser avec les types de problème que vous risquez de rencontrer.

Ils peuvent se diviser en deux catégories :

  • les problèmes fixes ;
  • les problèmes intermittents.

Chacune de ces deux catégories peut être divisée en problème répétitif ou non répétitif.

La figure suivante présente ces catégories.

Les problèmes :

Voici maintenant la définition de chacun de ces termes :

 Problème intermittent : ce type de problème est le casse-tête du travailleur. Il est difficile à cerner car il n'est pas constant, c'est-à-dire que l'équipement fonctionne mal pendant un certain temps pour, par la suite, recommencer à fonctionner correctement. C'est le genre de problème qui demande beaucoup de patience ; par exemple, un fil mal branché qui, en raison de la vibration, cause parfois l'arrêt de la machine.

 Problème fixe : ce problème fixe est celui qu'on rencontre le plus souvent. Ce problème sur l'équipement ne peut être résolu sans une intervention extérieure ; par exemple, un fil coupé.

 Problème répétitif et non répétitif : une fois que le problème est résolu, il peut se manifester de nouveau dans un espace de temps assez court. Dans ce cas, on dit que le problème est "répétitif". Souvent cela signifie que la pièce qui a été remplacée n'était pas la cause, mais bien un symptôme du défaut. On doit alors se mettre à la recherche de la vraie cause du problème.


Un défaut intermittent qui n'est pas réparé finit toujours par causer un problème fixe qui, lui, risque d'être plus gros et plus coûteux à réparer. On doit donc trouver et réparer le problème intermittent le plus tôt possible.

5. Résumé sur le diagnostic de base 

A la suite de la lecture de cette étude, vous devriez maîtriser plus particulièrement les points suivants :

la lecture du schéma de fonctionnement fournit beaucoup d'informations sur l'équipement ;

le schéma électrique améliore la compréhension d'un système ;

le lien entre l'équipement et le schéma permet, dans beaucoup de cas, de localiser le problème ;

l'observation du système en marche augmente la connaissance de l'équipement ;

- les problèmes peuvent être fixes ou intermittents et répétitifs ou non répétitifs.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents