Dépistages et traitements - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Dépistages et traitements

Objectifs : Les symptômes d'un phénotype diabétique ne sont pas toujours évidents au début de la maladie en particulier pour le diabète de type I.
Comment peut-on les détecter ?
Quels sont les traitements applicables ?
1. Dépistages des phénotypes diabétiques
a. Le diabète de type I
Il apparaît chez les jeunes, avant 20 ans. Les symptômes se caractérisent par une soif intense accompagnée de faim. La diurèse (quantité d'urine émise par 24 heures) est importante, les sujets maigrissent et sont fatigués. Son évolution est rapide.

Des facteurs externes peuvent favoriser l'apparition de ce diabète comme la prise de corticoïdes, une maladie virale ou des agressions physiques ou psychiques. Lorsqu'on dose la glycémie, son taux est élevé. Il peut apparaître du glucose dans les urines.

b. Le diabète de type II
Son évolution est lente. Il apparaît après 40 ans chez des sujets présentant un surpoids, une hypertension, un taux de triglycérides élevés et la présence de diabétiques dans la famille.
2. Traitements
a. Les traitements classiques
  • Dans le cas du diabète I, il consiste en des injections quotidiennes d'insuline, l'hormone ne pouvant être assimilée par voie buccale. Le malade adapte ses injections en fonction de ses repas et de son activité physique en particulier.

    Actuellement il existe des injecteurs sans aiguilles qui pulvérisent l'hormone sous pression dans la peau.

  • Depuis une vingtaine d'années sont apparues des pompes à insuline d'abord externes ; on peut maintenant les implanter sous la peau : le malade programme les doses à diffuser dans son organisme.

    Dans le cas du diabète de type II, le traitement consiste en une modification des habitudes alimentaires (régime peu calorique, équilibré) et sur une activité physique régulière. Certains médicaments peuvent aider à faire baisser la glycémie après les repas.

b. Les traitements d'avenir
Les pompes à insuline deviendront autonomes, c'est-à-dire qu'elles auront un système permettant de mesurer la glycémie et qu'elles délivreront l'insuline en fonction de cette valeur : cela serait l'équivalent d'un pancréas artificiel.

Des greffes de pancréas sont réalisées depuis une vingtaine d'années mais c'est une opération lourde qui est en général associée à une greffe de reins. Les malades doivent ensuite suivre un traitement anti-rejet.

Depuis une dizaine d'années, on essaie de greffer seulement des îlots de Langerhans : c'est une technique beaucoup plus facile puisque les îlots sont injectés dans la veine porte puis s'implantent spontanément. En revanche dans seulement la moitié des cas il y a eu reprise de sécrétion d'insuline.

La dernière technique étudiée est celle de la thérapie génique : on introduit dans des cellules hépatiques le gène qui gouverne la formation de cellules pancréatiques chez le fœtus, ces cellules synthétisent alors de l'insuline. Cela a été réalisé chez des souris.

L'essentiel

Les diabètes sont donc des maladies graves qui entraînent des complications importantes et nombreuses. Les connaissances actuelles peuvent aider à une médecine prédictive et l'évolution des traitements laissent espérer des conditions de vie plus faciles pour les individus atteints.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents