Cycle de réplication du virus du SIDA - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Cycle de réplication du virus du SIDA

Objectif : Le SIDA, Syndrome d'ImmunoDéficience Acquise, est une maladie contagieuse provoquée par un rétrovirus. Le Virus de l'Immunodéficience Humaine (VIH) est transmis par voie sexuelle, par voie sanguine ou au cours de la grossesse de la mère à l'enfant. Les cellules-cibles du VIH sont principalement des cellules immunitaires.
Comment le virus se propage-t-il ?
Quels sont les mécanismes biochimiques impliqués ?
1. Une information génétique originale
Le VIH possède une information génétique constituée de deux molécules d'ARN (acide ribonucléique) identiques. Un virus possédant de l'ARN est appelé rétrovirus. Une enzyme virale, la transcriptase inverse, transcrit l'ARN viral en ADN. Cet ADN est intégré au génome de la cellule hôte et s'exprime. Le virus se fait reproduire sous forme de particules virales infectieuses et se dissémine dans l'organisme.
2. Les étapes du cycle du VIH
a. De l'ARN viral à l'ADN
Le VIH se réplique dans des cellules immunitaires : principalement les lymphocytes T4, monocytes et macrophages. Leurs protéines membranaires permettent au virus de s'amarrer par une protéine de son enveloppe. La plus importante de ces protéines membranaires est le CD4.

L'enveloppe du virus fusionne avec la membrane de la cellule immunitaire. Le contenu du virus (les deux molécules d'ARN et diverses enzymes) est injecté dans le cytoplasme cellulaire.

L'ARN est alors copié en ADN sous l'influence de la transcriptase inverse. Cette enzyme joue un rôle inverse à celui de l'ARN polymérase (qui permet la synthèse d'ARN à partir d'ADN).

L'ADN viral entre dans le noyau de la cellule infectée et s'intègre dans son ADN.

b. De l'ADN à la synthèse et à l'assemblage des protéines
Ensuite, a lieu la transcription de l'ADN. Alors les copies d'ARN viral arrivent dans le cytoplasme. Là, elles sont traduites en protéines diverses : protéines de l'enveloppe virale, protéines enzymatiques... La traduction de l'information génétique s'effectue selon les principes habituels.

A la fin du cycle du VIH, chaque enveloppe formée renferme deux molécules d'ARN viral et des protéines. Les nouveaux virus sortent alors de la cellule infectée et partent conquérir d'autres territoires.

La possibilité pour une cellule humaine de fabriquer des protéines virales repose sur le caractère universel du code génétique. L'information génétique codée par la séquence des nucléotides de l'ADN ou de l'ARN a la même signification pour tous les organismes. Le virus ne dispose pas des instruments cellulaires nécessaires à la synthèse des protéines. Il détourne à son profit ceux de la cellule parasitée, ici une cellule immunitaire.  

L'essentiel

Le virus de l'immunodéficience acquise parasite les cellules du système immunitaire. Il y subit un cycle de réplication qui permet sa multiplication et sa diffusion dans l'organisme. Une enzyme virale, la transcriptase réverse permet la synthèse d'ADN à partir de l'ARN viral. L'ADN est ensuite incorporé à celui de la cellule-hôte qui effectue la synthèse des protéines virales de la même façon que celle de ses propres protéines.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents