Contractions et relâchements coordonnés des muscles - Maxicours

01 49 08 38 00 - appel gratuit de 9h à 18h (hors week-end)

Contractions et relâchements coordonnés des muscles

Objectif : L'homme effectue des mouvements en permanence. Il marche, court, saisit des objets, saute, nage, monte des marches, etc.
Quelles modifications se produit-t-il pendant un mouvement simple ? Y a-t-il une relation entre la contraction musculaire et le mouvement ? Quel est le rôle des muscles antagonistes ?

Illustration animée : Le corps humain. Parmi les 6 niveaux d'observation, l'onglet « Muscles » permet de mettre en évidence les muscles du corps humain.
A l'aide de la souris, passez sur les différentes parties du corps afin que s'affichent les noms des différents muscles.

 

1. Réalisation d'un mouvement
Nous réalisons en permanence de nombreux mouvements. Les uns sont simples et les autres résultent de la combinaison des premiers mouvements très courants comme l'extension, la flexion, la rotation, etc.

a. Mouvements simples

 

 

  • La flexion

    Elle permet de replier une partie du corps ou d'un membre sur une autre comme par exemple la flexion de l'avant-bras sur le bras.

 

  • L'extension

    Elle permet de placer deux parties d'un membre ou du corps dans le prolongement l'une de l'autre, comme par exemple l'extension de l'avant-bras dans l'alignement du bras.

 

  • Rotation

    Elle permet de faire pivoter une partie du corps ou d'un membre par rapport à une autre, comme la rotation de la tête par rapport au tronc, ou celle du tronc par rapport au bassin.

b. Modifications résultant de la flexion
Lors de la flexion de l'avant-bras sur le bras, des modifications ou déformations apparaissent sous la peau : certains organes gonflent et durcissent. Ce sont les muscles. Visibles sous la peau, ils se déforment au cours d'une activité physique, ils se contractent. Ils comportent une partie centrale constituée de nombreuses fibres contractiles et à leurs extrémités des tendons par lesquels ils sont accrochés aux os.

 

La flexion de l'avant-bras sur le bras et la contraction musculaire se réalisent simultanément. Les deux phénomènes sont liés mais quelle est la nature de leur relation ?

 

2. Mouvement et contraction musculaire
a. Création d'une flexion
C'est la contraction musculaire qui provoque le mouvement. Plusieurs organes interviennent ensemble : muscle, articulation, os, etc.
La partie centrale du muscle, avec ses fibres contractiles, se raccourcit lors d'une contraction. Son diamètre augmente et sa longueur diminue.

 

b. Rôle des muscles dans le mouvement
Grâce à leurs tendons, les muscles s'attachent aux os. En se contractant, ils imposent donc le déplacement des os.

 

3. Deux muscles pour deux mouvements
a. Description
Le bras possède deux sortes de muscles :
  • Le biceps : muscle de couleur rouge, de forme allongée en fuseau, avec deux tendons dans sa partie supérieure et un seul tendon dans sa partie inférieure.
  • Le triceps : muscle de couleur rouge, de forme allongée en fuseau, avec trois tendons dans sa partie supérieure et un seul tendon dans sa partie inférieure.

b. Flexion de l'avant-bras
Quand le biceps se contracte, il se raccourcit, durcit et s'épaissit. Ce nouvel état provoque le rapprochement de l'avant-bras vers le bras. Le biceps à la base de cette flexion est le muscle fléchisseur car il tire sur le radius auquel il est fixé par son tendon.

Pendant ce temps, le triceps reste mou, allongé et mince. Il est en décontraction ou en relâchement.

 

c. Extension de l'avant-bras
De la même manière, quand le triceps se contracte, il se raccourcit, durcit et s'épaissit. Ce nouvel état provoque l'alignement de l'avant-bras par rapport au bras. Le triceps à la base de cette extension est le muscle extenseur car il tire sur le cubitus auquel il est fixé par son tendon.

 

d. Muscles antagonistes
La seule flexion de l'avant-bras sur le bras met en jeu deux muscles différents, le biceps et le triceps.
Quand le biceps se contracte, le triceps se relâche et vice versa. Ces deux muscles, aux fonctions opposées, sont antagonistes. Cependant, ils agissent de façon coordonnée pour permettre la réalisation de la flexion, donc du mouvement.
Les muscles sont des organes actifs. Pendant la contraction, ils travaillent alors que pendant le relâchement, ils se reposent. Ce sont aussi des organes contractiles et élastiques : ils se raccourcissent et s'allongent.

Illustration animée : La réalisation d'un mouvement nécessite la mise en jeu de muscles antagonistes. Survolez la figure pour voir apparaître les légendes.

 


L'essentiel

L'homme réalise plusieurs types de mouvements, des plus simples aux plus complexes.
Les muscles, organes élastiques et actifs, se contractent. Leurs contractions provoquent les mouvements : les muscles changent d'état. Ils durcissent, s'épaississent, se raccourcissent et tirent par leurs tendons sur les os mobiles grâce aux articulations.
Lorsqu'un muscle se contracte pour réaliser un mouvement, l'autre muscle, opposé, se relâche. Les mouvements provoqués sont donc coordonnés et assurés par des fonctionnements coordonnés des muscles opposés d'un segment.

Comment as-tu trouvé ce cours ?

Évalue ce cours !

 

Découvrez
Maxicours

Des profs en ligne

Géographie

Des profs en ligne

  • 6j/7 de 17h à 20h
  • Par chat, audio, vidéo
  • Sur les 10 matières principales

Des ressources riches

  • Fiches, vidéos de cours
  • Exercices & corrigés
  • Modules de révisions Bac et Brevet

Des outils ludiques

  • Coach virtuel
  • Quiz interactifs
  • Planning de révision

Des tableaux de bord

  • Suivi de la progression
  • Score d’assiduité
  • Une interface Parents