Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Exercices et Cours de Mathématiques, Français, Anglais...

Première visite
Je m'abonne !




  Mécanique des fluides  

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Mécanique des fluides. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Mécanique des fluides, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Actionneurs hydrauliques (2)  
  • 1. Choisir un vérin hydraulique
  • 2. Entraînements pivotants
  • 3. Entraînements en rotation complète

1. Choisir un vérin hydraulique

Afin de choisir adéquatement un actionneur linéaire, on doit se poser les questions suivantes :

Premièrement :

Quelles seront les forces développées par l'actionneur ?

Pour déterminer cette force, il faut évaluer le diamètre du piston, celui de la tige et la résistance de la tige au flambage (fléchissement longitudinal). La figure suivante donne deux situations de flambage.

Situations de flambage :

Deuxièmement :

On doit se demander :

- Si la charge est uniforme. Le poids déplacé par le vérin peut-il changer pendant l'exécution ou la charge est-elle guidée ?

- Si les axes des attaches des actionneurs sont fixes ou mobiles.

Pour bien comprendre les différentes situations de guidage, la figure suivante (a et b) présente deux cas de non-guidage de la charge.

En c, d, e et f, par contre, on retrouve un guidage complet ou partiel de la charge.

Axes fixes et axes mobiles :

Source : Fluid Power.

Il faut aussi connaître quelle sera l'utilisation en pourcentage de temps. On fait ce calcul en prenant le nombre de minutes d'utilisation par dix minutes. Ainsi, dans le cas d'un actionneur utilisé 6 minutes sur 10, on obtiendra :

.

Cet actionneur est donc utilisé pendant 60 % du temps.

Troisièmement :

Il faut se demander quel sera l'espace disponible pour l'encombrement du vérin.

L'encombrement du vérin correspond à la boîte imaginaire dans laquelle le vérin peut être placé. On représente les trois dimensions de la boîte par les lettres x, y et z (figure suivante).

Encombrement du vérin :

Sachez aussi que, dans certains cas, on doit utiliser des amortisseurs de fin de course.

Ainsi, lorsqu'un vérin exécute une sortie à la fin de sa course le piston vient s'appuyer sur le couvercle du côté tige. Selon la vitesse de déplacement du piston, cela peut occasionner des chocs plus ou moins violents et destructeurs pour la mécanique de l'actionneur (figure suivante).

Choc de fin de course du côté tige :

Le même phénomène de choc se produit lors de la rétraction (rentrée) du vérin. Voici le fonctionnement de fin de course du côté borgne, c'est-à-dire le côté où il n'y a pas de vérin (figure suivante).

Choc de fin de course du côté borgne :

...
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour la voir en intégralité !