Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Exercices et Cours de Mathématiques, Français, Anglais...

Première visite
Je m'abonne !




  Mécanique des fluides  

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Mécanique des fluides. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Mécanique des fluides, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Appareils et instruments de contrôle (1)  
  • 1. Réservoir hydraulique
  • 2. Filtres
  • 3. Manomètres
  • 4. Les capteurs
  • 5. Thermomètre

Dans un circuit hydraulique, les appareils et instruments de contrôle (réservoirs, filtres, etc.) n'ont aucune influence sur les principes de base qui sont :

- la transformation de l'énergie ;

- l'adaptation de l'énergie ;

- l'acheminement de l'énergie.

Ils servent surtout à coordonner l'ensemble des paramètres et à donner de l'information sur la quantité et la qualité de ceux-ci.

Cette étude va vous exposer les divers appareils et les instruments de contrôle qu'on retrouve dans une installation hydraulique :

- les réservoirs et les filtres;

- les manomètres;

- les capteurs;

- les thermomètres;

- les indicateurs de vide;

- les thermostats;

- les indicateurs de niveau;

- les mano-contacts et les échangeurs thermiques.

Il ne s'agit que d'effectuer un rappel sur ces sujets puisqu'ils ont déjà été vus dans le cours du module "Pompes et moteurs hydrauliques".

1. Réservoir hydraulique

Toute installation hydraulique possède un réservoir qui doit principalement recueillir le fluide de travail nécessaire au fonctionnement de cette installation. Il s'agit généralement d'huile. Ce réservoir doit toutefois remplir d'autres tâches pour lesquelles, bien sûr il a été fabriqué.

Ainsi, le réservoir sert aussi au refroidissement du fluide par le circuit hydraulique.

Sa taille s'adapte au débit de la pompe et au réchauffement qui en résulte. On choisit le volume du réservoir afin qu'il ait environ 3 et jusqu'à 4 fois le débit de la pompe par minute. A cela s'ajoute un volume d'air de 10 à 15 % du volume de fluide pour compenser les variations de niveau.

Les petits réservoirs (ceux ayant une capacité de 40 litres ou moins) sont souvent fabriqués en métal léger avec des ailettes de refroidissement : ils offrent une meilleure conductibilité de la chaleur. Les gros réservoirs sont fabriqués surtout en construction soudée.

La plaque de recouvrement est généralement amovible sur les plus petits réservoirs ; elle est soudée définitivement sur les plus grands modèles.

Il faut alors prévoir, dans tous les cas, une trappe de visite. Des tôles de stabilisation, à l'intérieur, assurent la séparation entre les côtés de refoulement et d'aspiration et servent au raidissement (renfort). De ce fait, on obtient également le dépôt de particules de déchets et, éventuellement, l'élimination des bulles d'air qui pourraient se former.

Un fond monté en biais est avantageux, car les particules de déchets se déposent à l'endroit le plus bas. Avec une disposition adéquate de la canalisation d'aspiration, les particules peuvent difficilement retourner dans le circuit.

Un bouchon de vidange est prévu à l'endroit le plus bas pour le changement du fluide et le nettoyage du réservoir.

L'indicateur du niveau de fluide incorporé (viseur d'huile) permet un contrôle permanent du niveau minimal et maximal.

Réservoir :

Source : Vickers.

En examinant le schéma ci-dessus (figure ci-dessus), vous remarquerez que diverses pièces peuvent être montées ou insérées sur le couvercle du réservoir.

Il s'agit d' :

1-un tuyau d'aspiration et, si la construction le permet, une pompe et un moteur électrique accouplés ;

2- un tuyau de refoulement, éloigné le plus possible de la canalisation d'aspiration ;

3- un filtre pour la purification du fluide ;

4- un bouchon de remplissage et reniflard.

Voici les symboles utilisés pour les différents types de réservoirs (figure suivante).

Symboles du réservoir :

Les figures suivantes vous montrent, quant à elles, deux façons de représenter schématiquement un réservoir dans une installation hydraulique.

Symbolisation du réservoir :

Symbole unique :

2. Filtres

La qualité d'une installation hydraulique dépend de celle du filtre qui y est inséré.

Pour assurer le fonctionnement sécuritaire d'une installation hydraulique de haute sensibilité, il faut que l'huile soit exempte d'impuretés (particules d'acier, fibres, écailles, particules provenant de l'usure, etc.).

Les souillures doivent donc être enlevées de l'huile ; cela se fait en la faisant passer à travers un filtre.

Les filtres pour installations hydrauliques sont gradués selon la grosseur des particules qu'ils sont capables de retenir.

Par exemple, un filtre de 10 µm (micromètres) est un filtre pouvant retenir des particules supérieures à 10 µm (10/1 000 000 m ou 1/100 mm).

Filtres et tamis :

Les tamis sont différents des filtres.

Ils retiennent les particules assez grossières tandis que les filtres retiennent les plus petites. Habituellement,

...
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour la voir en intégralité !