Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Exercices et Cours de Mathématiques, Français, Anglais...

Première visite
Je m'abonne !




  Géographie  

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Géographie. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Géographie, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Géographie / Terminale S
Le tourisme méditerranéen  
  • 1. La première zone touristique mondiale
  • 2. Flux et destinations
  • 3. Une source de richesse essentielle...

Objectif : La Méditerranée est l’espace touristique le plus fréquenté au monde. Mais tous les pays méditerranéens ne bénéficient pas de la même façon des flux d’estivants et des ressources engendrées par cette activité.
Comment s’organise le tourisme méditerranéen ?
1. La première zone touristique mondiale
Le bassin méditerranéen est en effet le premier (et sûrement plus ancien) espace touristique mondial, recevant chaque année environ 200 millions de visiteurs internationaux et nationaux.
Il représente un quart de la capacité hôtelière mondiale, 30 % des recettes et des flux touristiques mondiaux et 40 % des arrivées internationales.

Ce développement touristique est ancien pour la rive Nord (promenade des Anglais sur la Côte d’Azur depuis le XIXe siècle). La rive Sud est devenue une destination de masse depuis la Seconde Guerre mondiale.
Depuis les années 60, le secteur touristique connaît une croissance considérable (l’Espagne passe d’un million de touristes dans les années 50 à 30 millions aujourd’hui).

2. Flux et destinations
La Méditerranée concentre 3 des 4 plus grands récepteurs de touristes au monde (France, Espagne, Italie).
Le Nord-Ouest méditerranéen regroupe ainsi 80 % des touristes de la zone. La Côte d’Azur reçoit dix millions de touristes par an.

80 % des émetteurs viennent des pays européens (surtout Europe du Nord) pour des destinations essentiellement balnéaires (70 %) et un séjour estival. Mais il existe aussi un tourisme culturel (comme dans les villes historiques de Dubrovnik ou Venise).

On parle plus souvent allemand qu’espagnol dans les Baléares pendant l’été et des services sont adaptés à cette population saisonnière (presse allemande ou anglaise).

Les infrastructures d’accueil sont adaptées à toutes demandes : palaces pour les plus fortunés,

...
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour la voir en intégralité !