Espagnol LV2

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Espagnol LV2. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Espagnol LV2, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Espagnol LV2 / Terminale L
Choisir entre l’indicatif et le subjonctif : les différences entre le français et l’espagnol   
  • 1. L’expression de la défense
  • 2. Le regret
  • 3. Le souhait
  • 4. La restriction
  • 5. Le futur rendu par le subjonctif...
  • 6. Après les verbes de prière, de...
  • 7. Expression du doute et de la...
  • 8. Traduction de la phrase...
  • 9. Autre construction : la traduction...

Objectif : En espagnol comme en français, l’indicatif est le mode du réel, des actions qui sont, ont été, ou seront réalisées, alors que le subjonctif est le mode de l’irréel, c’est-à-dire du non encore réalisé, de l’hypothétique.
1. L’expression de la défense

La défense (l’ordre négatif) s’exprime en espagnol avec : no + subjonctif présent, alors qu’en français, l’ordre s’exprime toujours avec l’impératif.

Ex. : ¡No me cuentes mentiras!
        Ne me raconte pas de mensonges (on utilise l’impératif en français).

2. Le regret

•  ¡Quién! +subjonctif imparfait : à la première personne, cela exprime le regret de celui qui parle.

    Ex. : ¡Quién fuera joven!
            Si seulement j’étais jeune !

•  ¡Ojalá! + subjonctif imparfait ou plus-que-parfait : à toutes les personnes.

    Ex. : ¡Ojalá me lo hubieras dicho!
            Si seulement tu me l’avais dit !

Dans ces exemples, le regret porte sur des faits non réalisés, ce qui explique l’emploi du subjonctif en espagnol, là où le français utilise l’indicatif.

3. Le souhait

Ce qui est souhaité n’est pas encore réalisé, donc on utilise le subjonctif.

•  Que + subjonctif présent 

    Ex.
 : ¡Que aproveche, señor! Bon appétit, monsieur !
            ¡Que siga bien! Bonne continuation !

•  Ojalá + subjonctif présent 

    Ex. : ¡Ojalá gane! Pourvu qu’il gagne !

•  Ojalá + subjonctif imparfait : l’objet du souhait apparaît comme moins réalisable.

    Ex. : ¡Ojalá aprobaras las oposiciones!
            Ah ! si tu réussissais tes examens !

4. La restriction

Selon le degré de réalité du fait envisagé, on utilisera soit le subjonctif, soit l’indicatif.

•  aunque + subjonctif 

    Ex. : Aunque me cueste un ojo de la cara, pienso comprármelo.
            Même si cela me coûte les yeux de la tête, je vais me l’acheter. 
            (il n’est pas sûr que cela me coûte si cher.)

•  aunque + indicatif

    Ex. : Aunque le gusta mucho caminar, ya no puede más.
            Bien qu’il aime beaucoup marcher

...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte