Cinéma

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Cinéma. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Cinéma, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Cinéma / Terminale L
La comédie musicale  
  • 1. Articulation générale
  • 2. Les séquences spécifiques :...

Objectif : Déterminer les enjeux du montage dans son rapport à la comédie musicale américaine. Envisager la question du point de vue de la construction générale des œuvres et des moments spécifiques à ce genre.

La comédie musicale est un genre cinématographique d'abord hollywoodien (les formes européennes ou indiennes, par exemple, très différentes, possèdent leurs propres codes), qui n'a cessé de décliner depuis plus de quarante ans. Les œuvres produites (nombreuses) reposent sur une division du travail très précise et très efficace.

Si quelques grands noms ont particulièrement marqué l'histoire de cette forme (des acteurs et des actrices parmi lesquels Fred Astaire, Gene Kelly, Ginger Rogers, Cyd Charisse, Judy Garland, des metteurs en scène comme Vincente Minnelli ou Stanley Donen, et un parolier devenu producteur, Arthur Freed), l'homogénéité des Musicals repose d'abord sur les échanges susceptibles de s'établir entre les différentes activités artistiques qui les caractérisent.
La chorégraphie, le scénario, la mise en scène, la musique, la lumière, etc., doivent se mettre au service du tout, du spectacle. Les œuvres sont donc le fruit de démarches collectives et non pas le produit d'un auteur.

1. Articulation générale
Les comédies musicales enchaînent les scènes seulement jouées, traditionnelles, non spécifiques, et les parties dansées et chantées. Le montage doit donc prendre en charge cette alternance pour donner à l'ensemble un rythme capable de captiver le spectateur, de l'emporter dans le grand mouvement que décrit le film. Pour réussir cette entreprise, l'alternance doit être régulière, parfaitement réglée. Les séquences musicales (chant, danse) viennent ponctuer l'œuvre dont elles marquent, d'une certaine façon, les temps forts, les temps les plus intenses (d'un point de vue visuel et sonore).

Ces successions ne doivent pas nuire au développement du récit. L'histoire doit ainsi traverser ces phases de natures différentes, elle ne doit pas être interrompue quand surgissent les morceaux chorégraphiés. Il faut donc que la danse, le chant et la musique assurent sa progression. Ils acquièrent dès lors une fonction expressive déterminante. Avec la danse, par exemple, un sentiment se précise, des relations évoluent.

C'est le cas dans « The Band Wagon » (« Tous en scène », Vincente Minnelli, 1953) quand Fred Astaire et Cyd Charisse, partis pour une promenade,

...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte