Cinéma

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Cinéma. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Cinéma, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Cinéma / Terminale L
Le Vent nous emportera : le miroir  
  • 1. Entretenir le mystère
  • 2. Position de la séquence du miroir
  • 3. La duplicité

Objectif : procéder à l’analyse de la scène du miroir en la mettant en relation avec l’ensemble du film de Kiarostami et mettre en évidence de cette façon son importance tout à fait fondamentale.
1. Entretenir le mystère

Le vent nous emportera est une œuvre qui possède une immense part de mystère, celle-ci frappe d’ailleurs aussi bien l’histoire développée (profondément marquée par le sceau du secret) que les personnages eux-mêmes (toujours très ambigus).

Dès la première séquence, on apprend par exemple que Behzad et ses collègues ont décidé de cacher les véritables motifs de leur présence aux habitants du village de Siah Dareh, mais nous n’entrons pas nous-mêmes dans la confidence à ce moment-là. Le spectateur n’en sait pas plus en effet que les villageois, il ne voit pas davantage les membres de l’équipe de Behzad quand la voiture s’approche du village (Kiarostami a pris le parti de ne pas nous montrer les étrangers dans la voiture). Tout semble alors très mystérieux.

Les collègues de Behzad resteront dans l’ombre pendant toute la durée du film, quant aux enjeux de l’histoire, ils resteront cachés un bon moment, jusqu’à la révélation de l’instituteur qui surviendra finalement assez tardivement (nous apprenons alors qu’il est question de filmer une cérémonie de deuil très rare et très impressionnante). Cela dit, le film conservera une immense ambiguïté jusqu’à la fin puisqu’on ne sait pas vraiment si Behzad a obtenu ce qu’il cherchait…

Il plane par ailleurs sur ce même Behzad une grande part d’incertitude. Le personnage est attachant, les liens qu’il entretient avec Farzad le rendent sympathique, mais l’empressement avec lequel il demande des nouvelles de la vieille malade à chaque fois qu’il rencontre le petit garçon le rend aussi très vite suspect et laisse deviner la nature de ses intentions.

2. Position de la séquence du miroir

La séquence du miroir occupe une place importante dans le film de Kiarostami, une place particulièrement éloquente du point de vue de l’ambiguïté qui caractérise Behzad.

On a déjà évoqué

...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte