• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Philosophie

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Philosophie. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Philosophie, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Philosophie / Terminale STG
La vérité  
  • 1. Vérité et raison
    • a. La perception de la...
    • b. La vérité suppose...
    • c. La raison à la...
  • 2. Vérité et mensonge
    • a. Mensonge et conscience morale
    • b. L’usage politique du mensonge
    • c. La création artistique

L’animal, être de besoin, déterminé par l’instinct, ne se soucie pas de la vérité. Mais l’homme, être conscient et doté de pensée, ne se borne pas à s’adapter au monde extérieur pour survivre : il s’interroge et veut savoir ce qui est vrai. Il soumet le monde à sa réflexion. La vérité préoccupe l’homme dans tous les registres de ses activités. Il s’intéresse à la vérité scientifique, à la vérité morale, à la vérité religieuse, à la vérité artistique. Il exige d’une formule mathématique qu’elle soit vraie, d’un témoignage qu’il soit véridique, d’un enfant qu’il soit sincère, d’une œuvre d’art qu’elle soit révélatrice. Il utilise, souvent à son insu, dans la vie quotidienne, deux grandes oppositions : d’une part la distinction du vrai et du faux d’autre part la distinction du vrai et du mensonger (dans cette perspective on dit plus exactement : la distinction du « vérace » et du mensonger. La véracité consiste à dire vrai avec sincérité). Nous envisagerons les orientations de la réflexion liées à ces deux perspectives .
1. Vérité et raison
a. La perception de la réalité
La perception ordinaire, par l’intermédiaire des organes des sens, nous procure des informations sur les objets : ainsi nous voyons un arbre, nous entendons une mélodie, nous sentons le parfum d’une fleur. Ces informations mettent en évidence l’existence d’une réalité extérieure constituée d’objets naturels ou fabriqués, distincts de nous. Mais dire la vérité sur ces objets qui existent dans la réalité nécessite la critique et la rectification des perceptions immédiates.
b. La vérité suppose l’activité d’une pensée critique
La perception de la réalité n’est pas suffisante pour établir la vérité. La connaissance de la vérité suppose l’acte d’une pensée critique produisant des jugements réfléchis.  Ainsi lorsque nous percevons la lune et que nous la voyons petite il est nécessaire de rectifier notre jugement immédiat. Platon, dans cette perspective, distingue :
-
les jugements précipités , irréfléchis : ils constituent l’«opinion» (doxa en grec), domaine des préjugés et des croyances ;
-
les jugements critiques, réfléchis : ils constituent la «science» (épistémé en grec), domaine des savoirs fondés en vérité.
c. La raison à la conquête du vrai
La vérité nécessite l’intervention d’une faculté capable de dépasser les informations livrées par la perception sensible. En effet les informations transmises par les sens sont variables, trompeuses, incomplètes : elles doivent être reprises et réévaluées. L’édification de la vérité nécessite l’activité de la raison, source des jugements réfléchis. La vérité est une conquête : elle exige que l’homme se libère de l’emprise des préjugés. Dès l’antiquité grecque Platon( IVème siècle avant J.-C.) associe liberté et vérité : l'homme libre est celui qui exerce la puissance de sa raison. Au XVIème siècle, le philosophe
...
Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.





Suivez-nous sur les réseaux sociaux !