• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Philosophie

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Philosophie. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Philosophie, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Les mythes, allégories et images philosophiques : définitions  
  • 1. Les mythes
  • 2. Les allégories et images

1. Les mythes
Le mot « mythe » est d’origine grecque, il signifie « récit ». Un mythe est un récit, une histoire, mais pas n’importe laquelle. Le mythe a des caractéristiques précises dont la plus importante est la présence du sacré. Il s’agit d’un récit sacré sur l’homme et sur le monde. Dans les mythes, les hommes interagissent avec des dieux ou des forces sacrées. Chaque élément y a une fonction qui a un sens symbolique, cela veut dire que chaque élément renvoie à autre chose qu’à lui-même et prend sens dans ce renvoi. Ainsi, les mythes ne délivrent pas un message immédiatement accessible ou parfaitement clair. Leur terrain est celui du symbolique, ils proposent un enseignement à déchiffrer et à s’approprier, ils parlent en fait d’autre chose mais qui est impalpable. La symbolique sert parfois à matérialiser des notions ou choses difficiles à percevoir. Dans le mythe de la caverne par exemple, la vérité est symbolisée par le soleil. Quand le mythe nous raconte que le prisonnier qui sort de la caverne est ébloui par le soleil, il faut comprendre : le prisonnier est ébloui par la vérité. Les mythes répondent au besoin de l’homme de s’interroger sur son origine et sa condition. C’est pour cela que les mythes ne sont pas de simples histoires, ni des légendes ou des contes. Un mythe est toujours une réponse symbolique à une interrogation de l’homme. En ce sens, le mythe est, dans sons essence même, proche de la philosophie qui s’interroge, elle aussi, sur l’homme et le monde. La grande différence est que la philosophie n’a pas toujours un rapport au sacré, contrairement au mythe. Historiquement, les mythes ont souvent été une manière d’expliquer
...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte