• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Latin

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Latin. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Latin, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Latin / Terminale L
L'entremetteuse, personnage de comédie, dans l'élégie 5  
  • 1. L'entremetteuse dans l'Antiquité...
  • 2. Un personnage de comédie
  • 3. La figure de l'entremetteuse dans...

L'évocation brève mais saisissante de l'entremetteuse, personnage de l'ombre, dans les vers 47-60 de l'élégie 5 de Tibulle fait appel, dans l'imaginaire romain, à de nombreuses références littéraires. C'est par excellence le personnage qui s'oppose à l'amour.
1. L'entremetteuse dans l'Antiquité romaine
Etymologiquement, la lena est à rapprocher du leno, « le marchand d'esclaves », et, comme le proxénète, elle vit de la prostitution des femmes et notamment des courtisanes.
Le terme « entremetteuse » est donc impropre, puisque le plus souvent les courtisanes lui appartiennent. Celles-ci sont des prostituées de condition servile, belles et recherchées, mais chères, et quelques amants seulement jouissent de leurs faveurs.
Cependant, certaines courtisanes sont de condition libre et choisissent leurs amants. En cela, les courtisanes jouent le rôle de véritables « maîtresses » avec qui les jeunes gens de bonne famille peuvent entretenir une relation intime et passionnelle.
L'entremetteuse est, le plus souvent, une ancienne courtisane elle-même entrée au service d'une plus jeune, laquelle peut parfois être sa propre fille :
SYRA – « Vois-tu, ma petite Sélénium, les femmes comme nous, il faut qu'elles serrent les coudes, comme savent si bien le faire les bourgeoises de bonne famille, qui s'y entendent pour réaliser entre elles l'unité d'action... Ta mère et moi, nous n'étions que des affranchies. C'est la raison pour laquelle l'une et l'autre nous sommes devenues des courtisanes. Et puis l'une et l'autre nous avons eu une fille, née de père inconnu évidemment, et c'est pour ne pas mourir de faim que j'ai fait faire à la mienne le même métier que moi.
SELENIUM – « Mais il aurait mieux valu la marier. »
SYRA – « Pour cela, ne t'inquiète pas ! Tous les jours, elle se marie : elle s'est mariée aujourd'hui même, et elle se mariera encore cette nuit ! Jamais je ne l'ai laissé dormir seule. Car si elle ne se mariait pas, le garde-manger serait vide. »
(Plaute, Cistellaria, acte I, scène 1, 22-45.)
2. Un personnage de comédie
La lena est un personnage-type qui existe déjà dans la comédie grecque, comme dans L'Arbitrage ou La Samienne de Ménandre (342-292 av. J.-C.).
Dans une de ses élégies, Ovide déclare :
« Tant qu'il y aura un esclave rusé, un père intraitable, une entremetteuse malhonnête et une courtisane caressante, Ménandre vivra. » (Amours, I, 15,
...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte