• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Histoire

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Histoire. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Histoire, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Histoire / Terminale L
1947 : une année charnière  
  • 1. La doctrine Truman
    • a. Une volonté d'arrêter la...
    • b. La Grèce : première application de...
  • 2. Le plan Marshall
    • a. Un plan autant idéologique...
    • b. Le refus soviétique
  • 3. La riposte soviétique
    • a. La création du Kominform
    • b. L'action révolutionnaire

1. La doctrine Truman
a. Une volonté d'arrêter la progression du communisme
En janvier 1947, le général Marshall devient secrétaire d'Etat à la place de Byrnes. Le choix d'un personnage plus intransigeant que son prédécesseur à l'égard de l'Union soviétique marque de la part du président Truman une volonté d'endiguer la progression du communisme. Pourtant, depuis 1945, la donne a changé. Les tentatives d'avances soviétiques sont de plus en plus mal perçues.
L'attitude soviétique a de plus été violemment dénoncée en mars 1946 par Churchill, dans le cadre d'un discours prononcé à Fulton, aux Etats-Unis. Il y énonce pour la première fois la notion de rideau de fer coupant en deux l'Europe et dénonce la mainmise de l'Union soviétique sur une partie du continent européen. Terminant son discours par un appel à l'ensemble des Anglo-Saxons à s'unir contre cette mainmise, Churchill voulait impressionner les esprits. Au début de l'année suivante, les Etats-Unis semblent partager sa vision de l'Union soviétique. En outre, les responsables américains s'inquiètent de plus en plus des conséquences politiques de la pauvreté dans laquelle s'enfonce l'Europe.
b. La Grèce : première application de la nouvelle volonté américaine
Les événements de Grèce constituent une première application de la nouvelle volonté américaine. Envahie par l'Allemagne, la Grèce avait vu se développer divers mouvements de résistance, soutenus par le Royaume-Uni qui considérait ce pays comme une pièce maîtresse pour le contrôle de la Méditerranée. L'entrée en guerre de l'Union soviétique, en juin 1941, avait été l'occasion d'un développement d'une résistance d'inspiration communiste. Au retour à la paix, il était convenu entre Union soviétique et Royaume-Uni que la Grèce resterait dans l'aire d'influence britannique. Mais les communistes grecs entreprirent assez rapidement de s'affranchir de cette influence. Ils reçurent bientôt le soutien de l'Union soviétique qui échouait dans ses tentatives de déstabilisation de la Turquie et voyait soudainement dans une possible mainmise sur la Grèce un moyen de contrôler ses accès à la mer Noire. Aussi, l'année 1946 et le début de l'année 1947 virent se développer une véritable guérilla communiste commandée par le général Markos, soutenu par l'Union soviétique, tandis que les Britanniques soutenaient financièrement et militairement le gouvernement grec.

Mais le Royaume-Uni est exsangue et ne peut plus, au début de l'année 1947, poursuivre ses efforts. Les Etats-Unis doivent alors s'engager directement sous une forme ou une autre. C'est l'occasion pour le président Truman de définir la doctrine du containment ou d'endiguement du communisme. Il s'agit pour les Etats-Unis d'apporter leur aide – financière tout particulièrement – à tout pays en butte aux ambitions communistes. Il fait voter par le congrès une aide de 250 millions de dollars en faveur

...
Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.





Suivez-nous sur les réseaux sociaux !