• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Histoire

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Histoire. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Histoire, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Histoire / Terminale L
Vers un désarmement nucléaire  
  • 1. La réconciliation...
    • a. Un nouveau contexte en Union...
    • b. La reprise du dialogue bilatéral
  • 2. Le désarmement : un objectif...
    • a. Une multiplicité d'initiatives...
    • b. Les limites d'un désarmement...

1. La réconciliation américano-soviétique
a. Un nouveau contexte en Union soviétique
Avec le décès, en 1982, de Leonid Brejnev s'ouvre une période d'incertitudes pour l'Union soviétique. Hormis la période stalinienne, le système soviétique n'est pas un système dictatorial personnel. Le pouvoir est un pouvoir collectif, issu d'un accommodement entre des courants parfois fortement antagonistes. Brejnev avait su, durant près de vingt ans, faire la synthèse de ces différents courants. Par ailleurs, il incarnait toute une génération de dirigeants soviétiques, mais une génération qui n'a pas su préparer sa relève.

Ainsi, son successeur direct, Youri Andropov décède également, peu de temps après son accession au pouvoir.
Et le successeur d'Andropov, Constantin Tchernenko, meurt également très rapidement. En l'espace de trois années, l'Union soviétique voit donc se suivre trois dirigeants dont les décès successifs ouvrent une véritable crise de succession.
C'est finalement Mikhaïl Gorbatchev, l'un des plus jeunes dirigeants soviétiques, qui devient, en 1985, le principal dirigeant de l'Union soviétique. Mais le pays dont il prend alors la tête est un pays affaibli de l'intérieur.

La course aux armements, la priorité à l'industrie lourde et les pratiques de concussion ont entravé le développement économique ; le niveau de vie reste faible en comparaison de l'Occident. Par ailleurs, ainsi que le révèlent l'affaire du Boeing sud-coréen, abattu par erreur par l'aviation soviétique, ou encore la catastrophe de Tchernobyl, l'appareil militaire lui-même ne semble plus en mesure de constituer l'ossature du régime. Dès lors, il devient évident qu'une pause dans des relations internationales conflictuelles est nécessaire. C'est en tout cas l'analyse de M. Gorbatchev.

b. La reprise du dialogue bilatéral
C'est donc à l'initiative de l'Union soviétique et plus particulièrement de Mikhaïl Gorbatchev que le dialogue est renoué avec les
...
Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.





Suivez-nous sur les réseaux sociaux !