Géographie

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Géographie. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Géographie, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Géographie / BEP Métiers de l'électronique
La diversité des fonctions et des acteurs dans les villes françaises  
  • 1. L'évolution fonctionnelle des villes
    • a. Les fonctions tertiaires en plein...
    • b. Les retraits partiels des...
    • c. Le renouveau d'activité par les...
  • 2. Des acteurs illustrant différentes...
    • a. L'Etat responsable des grandes...
    • b. Des décisions politiques qui...

1. L'évolution fonctionnelle des villes
a. Les fonctions tertiaires en plein essor
Le secteur tertiaire regroupe l'ensemble des actifs qui produisent un service et non un bien matériel (ni activité de production primaire, ni de transformation des produits). La part des actifs de ce secteur est en augmentation constante et atteint 67 % des actifs (contre 60 % en Allemagne par exemple). Cela traduit les besoins croissants de notre économie, notamment en encadrement commercial ou d'entreprise (conception, recherche fondamentale et appliquée...). Ces activités sont aujourd'hui très fortement liées à la ville qui leur offre un cadre d'exercice où sont possibles la concentration et l'interconnexion des activités. En France, l'activité tertiaire domine dans la plupart des villes et intéresse autant les centres-villes (tertiaire de commandement, banques, assurances, sièges sociaux, services touristiques...) que les périphéries urbaines (technopôles tels que Sophia-Antipolis).
b. Les retraits partiels des fonctions de production
Les fonctions de production ont quitté les centres-villes et dans bien des cas les villes-centres des agglomérations où des opérations de réhabilitation ou de rénovation modifient les paysages laissés par les friches industrielles. A la désindustrialisation des centres répond, depuis deux décennies, une nouvelle logique d'implantation d'activités secondaires dans des zones industrielles et commerciales situées aux portes de l'agglomération. Ces nouvelles implantations sont responsables de la grande banalisation des paysages à l'entrée des agglomérations. Les entrées dans les villes, les rocades et les contournements autoroutiers servent d'artère principale « alimentant » des zones industrielles qui s'implantent de part et d'autre de ces axes de contournement.
...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte