• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Géographie

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Géographie. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Géographie, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Géographie / 1re S
L’élargissement de l’Union européenne  
  • 1. Les étapes de la construction
    • a. La chronologie
    • b. Les difficultés
    • c. La solidarité européenne
  • 2. Un élargissement sur quels...
    • a. Critères politiques et humains
    • b. Critères économiques et critère...
    • c. Quelle conception de l’Union...
  • 3. Y a-t-il des limites à l’Union...
    • a. Des limites géographiques ?
    • b. Des limites culturelles ?
    • c. Des limites politiques ?

En 1992, année de la signature du traité de Maastricht, la Commission européenne estimait qu’il n’était pas possible, à cette date, de fixer les frontières de l’Union européenne et que celles-ci se construiraient au fil du temps.
La construction de l’UE relève effectivement d’un long processus commencé en 1951 avec la signature du traité instituant la CECA et qui se prolonge de nos jours puisque plusieurs pays comme la Turquie ou des Etats nés de l’éclatement de l’ex-fédération de Yougoslavie sont en négociation pour rejoindre l’UE, qui comptera en 2007 27 états.
Jusqu’où ira cet élargissement et peut-on fixer des limites à l’Union européenne ?
 1. Les étapes de la construction
a. La chronologie
La construction de l’Union européenne est jalonnée d’un certain nombre de repères qui sont autant d’avancées significatives.
Il faut retenir les dates principales :
1er janvier 1958, entrée en vigueur du traité de Rome, signé le 25 mars 1957, qui crée la CEE à 6 ;
1er janvier 1973, entrée dans la CEE du Royaume-Uni, de l’Irlande et du Danemark ;
1er janvier 1981, entrée de la Grèce ;
1er janvier 1986, entrée de l’Espagne et du Portugal ; la CEE compte désormais 12 membres ;
7 février 1992, signature du traité de Maastricht qui crée le cadre institutionnel de l’Union européenne ;
entre 1993 et 1996, neuf PECO (Pays d’Europe centrale et orientale) déposent leur demande d’adhésion ;
1er janvier 1995, entrée de l’Autriche, de la Finlande et de la Suède ;
1er mai 2004, dix nouveaux Etats intègrent l’UE : Chypre, Malte, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Slovénie ;
enfin, au 1er janvier 2007 est prévue l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie qui ont signé le 25 août 2005 le traité d’adhésion.


Les étapes de la construction européenne

b. Les difficultés
Cette lente construction, commencée il y a plus d’un demi-siècle, ne s’est pas faite sans difficultés. Il a en effet fallu accueillir des pays dont le niveau de vie était alors bas - Grèce, Espagne, Portugal, plus récemment les PECO - et donc mettre en place, préalablement à l’adhésion, des mesures d’aides financières et de soutien aux économies afin que le choc lié à l’ouverture des frontières soit socialement et économiquement acceptable.

C’est ainsi, par exemple, que les agriculteurs polonais ont été massivement aidés par la PAC pour être rapidement compétitifs sur le marché européen. D’autres Etats ont dû, en préalable, se doter d’institutions authentiquement démocratiques et pratiquer un vrai pluralisme politique avant d’être accueillis.
c. La solidarité européenne
Face aux difficultés évoquées, une solidarité financière s’est mise en place. Dans le budget de l’UE, les pays riches donnent plus qu’ils ne reçoivent. Ainsi, l’Allemagne est déficitaire de 86 milliards d’euros et la France de 50 millards d’euros.

Au contraire, les pays les plus en retard ...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte