• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Français

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Français. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Français, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Français / BEP Métiers de l'électronique
La relation cause-conséquence  
  • 1. Une relation logique
    • a. Définition
    • b. Expression
  • 2. Quand la relation logique est...
    • a. Les connecteurs logiques
    • b. Les compléments circonstanciels de...
    • c. Le lexique
  • 3. Quand la relation logique est...
    • a. La juxtaposition
    • b. Sens de l’énoncé

Objectif : Comprendre le fonctionnement d’une relation logique et savoir analyser grammaticalement les éléments servant à exprimer cette relation.
1. Une relation logique
a. Définition
La cause et la conséquence sont liées par une relation de type logique.

Chacune représente un versant de cette relation qu’on peut situer temporellement : la cause commande et est antérieure à la conséquence.

Ex. : Faire chauffer de l’eau à cent degrés a pour conséquence de faire bouillir cette eau.

Attention !
Ne pas confondre la conséquence et le but.
La conséquence = le résultat obtenu.
Le but = le résultat qu’on aimerait obtenir.

b. Expression
Lorsqu’on exprime la relation cause – conséquence, on est amené à insister sur l’un ou l’autre versant de la relation :
  • Soit on met l’accent sur les raisons et on met en relief la cause.
    Ex. : L’eau bout car elle est chauffée à cent degrés.
  • Soit on met l’accent sur les effets et on met en relief la conséquence.
    Ex. : L’eau est chauffée à cent degrés donc elle bout.
2. Quand la relation logique est explicite
La relation cause – conséquence peut s’exprimer de manière explicite, c’est-à-dire qu’elle s’exprime par des groupes identifiables dans la phrase : les connecteurs logiques et les compléments circonstanciels de cause et de conséquence.
a. Les connecteurs logiques
Ils servent à relier des propositions indépendantes en soulignant le lien de cause ou de conséquence qui les unit.

Ils se divisent en deux catégories :

  • Les conjonctions de coordinations « donc » et « car ».
    Ex. : Je n’irai pas faire du vélo car je me suis foulé la cheville.
  • Les adverbes et les locutions adverbiales
...
Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.





Suivez-nous sur les réseaux sociaux !