Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Exercices et Cours de Mathématiques, Français, Anglais...

Première visite
Je m'abonne !




  Cinéma  

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Cinéma. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Cinéma, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Cinéma / Terminale L
Introduction  
  • 1. Le montage
  • 2. Les films au programme

Objectif : Présenter et justifier le plan régissant l'ensemble des fiches couvrant le programme de l'option cinéma proposée en Terminale L pour l'année 2003-2004.

Le programme de cinéma comporte deux grandes parties : un thème général, le montage et un ensemble précis d'œuvres.
On abordera d'abord l'incontournable question du montage cinématographique dans sa double dimension théorique et pratique. Dans un deuxième temps viendra l'étude des films que sont « L'Atalante » de Jean Vigo, « Le Vent nous emportera » d'Abbas Kiarostami et enfin « Sans soleil » et « Junkopia » du même Chris Marker.

1. Le montage
Pour commencer, le montage sera appréhendé dans sa perspective historique. Il s'agira ainsi de décrire les grandes étapes du montage cinématographique (tel qu'il a été pratiqué par Griffith, Eisenstein, Gance, Godard et beaucoup d'autres) non seulement parce que ces connaissances sont absolument indispensables en tant que telles (Il faut savoir par exemple ce qui distingue Eisenstein et Griffith de ce point de vue afin d'acquérir une culture générale cinématographique élémentaire) mais aussi parce qu'elles offriront les bases nécessaires à toute appréhension de montages moins canoniques. En effet, la maîtrise de ces connaissances est exigée pour pouvoir situer indifféremment les montages pratiqués dans les films de Tarantino, de Wong-Kar-Wai ou de Lynch : il sera alors toujours possible de reconnaître rapidement ce qu'ils empruntent à tel ou tel modèle, et les nuances qu'ils y apportent.

Dans la même perspective historique, on abordera ensuite des considérations nettement plus pragmatiques : Le cinéma a un caractère industriel très important, du point de vue de sa diffusion comme de son élaboration. Il reste donc tributaire, tout particulièrement au niveau du montage, de certaines innovations techniques.
Il faudra décrire les différentes pratiques du montage en fonction du matériel disponible (tables, bancs vidéo, informatique) en donnant une idée des méthodes observées pour pouvoir monter soi-même une séquence cinématographique. Pour finir, on ne pourra clore ce chapitre sans avoir évalué la position de

...
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour la voir en intégralité !