• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Français

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Français. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Français, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Français / Terminale L
La comédie grecque et latine  
  • 1. La comédie grecque
    • a. La comédie ancienne
    • b. La comédie nouvelle
  • 2. La comédie latine
    • a. Plaute et Térence
    • b. Sources et composition d’une...

1. La comédie grecque

A Athènes, tout le monde joue la comédie. Essentiellement religieuse au départ, elle est née des fêtes de Bacchos, du cômos, procession burlesque en l’honneur du dieu du vin. On connaît mal, à la différence de la tragédie, les étapes qui retracent l’évolution du genre comique. Tout au plus sait-on, d’après Aristote dans sa Poétique, que les premiers à écrire des comédies en vers furent Phormis de Syracuse et Epicharme, dont il ne nous reste que des fragments.

a. La comédie ancienne
C’est au Ve siècle à Athènes que la comédie atteint avec Aristophane et ses contemporains son point de perfection. De la comédie ancienne, seule l’œuvre d’Aristophane nous est parvenue. On sait peu de choses sur la vie de ce grand auteur satirique, dont 11 pièces sur 42 nous sont connues (dont Les Nuées en -423).
L’actualité politique et sociale tient une place prépondérante dans les pièces d’Aristophane, pour la plupart des œuvres engagées, qui attaquent le présent et font appel aux valeurs du passé. Pour lui, la comédie, au même titre que la tragédie, a un devoir d’éducation. C’est ainsi qu’il met en scène démagogues, sophistes, juges et autres corrompus de tous bords, dans une fantaisie comique extrêmement débridée et inventive, car si cet amuseur se plaît à châtier les mœurs de son temps, le rire prime dans ses comédies.

A la différence de la tragédie, les acteurs ne sont pas limités à trois dans la comédie. Leurs masques sont plus petits que ceux des tragédiens. Le chœur est constitué, outre le coryphée (chef de chœur), de 24 choristes.

Repères

Du point de vue de la forme, une comédie suit un découpage précis :
√ Le prologue, exposition du sujet de la pièce.
√ La parodos, entrée du chœur.
√ L’agôn, combat verbal entre chœur et acteurs.
√ La parabase, dans laquelle le chœur exprime généralement la pensée de l’auteur.
√ L’exodos, fin de la pièce et sortie du chœur.
b. La comédie nouvelle
La comédie nouvelle, la Néa, dont le représentant le plus connu est Ménandre (342 à 292 avant JC) apparaît un demi-siècle après Aristophane. Des cent pièces qu’il a écrites, une seule nous est parvenue dans son intégralité : Le Dyscolos (Le grincheux).

Beaucoup de choses ont changé à Athènes depuis Aristophane : la situation politique et sociale de la Grèce connaît une transformation radicale entre la période de la guerre du Péloponnèse et celle de la guerre lamiaque.

Du point de vue littéraire, avec Ménandre et ses contemporains, le goût n’est plus ni à l’obscénité, ni à la satire politique. Le IVe siècle avant JC est le temps de la
...
Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.





Suivez-nous sur les réseaux sociaux !