• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Histoire

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Histoire. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Histoire, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Histoire / 1re L
La Révolution d'Octobre  
  • 1. Une situation trouble dans...
    • a. Les revers militaires
    • b. Les oppositions politiques
    • c. Le désordre civil
  • 2. Le coup d'état des Bolcheviks
    • a. Une insurrection minutieusement...
    • b. La prise du pouvoir
    • c. Les premières mesures

Objectif : La révolution de février 1917 avait donné le pouvoir à un gouvernement provisoire dont les membres étaient surtout issus de la bourgeoisie.
La situation à l'automne était cependant délicate : désertion massive des troupes toujours en guerre contre l'Allemagne, agitation dans les villes et dans les campagnes. Pour les bolcheviks (et surtout pour Lénine), la Russie semblait mûre pour une nouvelle révolution leur permettant d'accéder au pouvoir.
Contrairement à la spontanéité de la première révolution, celle-ci ressemble davantage au coup d'état d'un groupe politique minoritaire.
1. Une situation trouble dans l'automne 1917
Remarque : à l'époque, la Russie utilise le calendrier julien (et non pas grégorien comme dans le reste de l'Europe avec 12 jours de différence entre eux deux). Ce qui explique que « la révolution d'octobre » a en fait lieu le 6 novembre. Les dates données ici respectent le calendrier russe de 1917.
a. Les revers militaires
Le gouvernement provisoire de Kerenski avait décidé de poursuivre la guerre contre l'Allemagne, ce qui le rendait impopulaire. Les défaites des troupes russes ainsi que les désertions massives de milliers de soldats n'arrangent rien à la situation.
En juin 1917, le gouvernement lance une grande offensive en Galicie. Celle-ci est rapidement écrasée par les troupes allemandes. Ce dernier échec rend l'armée russe de plus en plus incontrôlable.

Le général Kornilov tente un putsch en septembre 1917. C'est l'homme de l'armée, républicain et soucieux de l'ordre. Face à ce danger, Kerenski doit réarmer les forces révolutionnaires, en particulier celle des milices bolcheviques qui avaient été désarmées en juillet. Leur victoire sur Kornilov leur assure le statut de sauveurs de la Révolution.

b. Les oppositions politiques
Dès l'été 1917, le gouvernement provisoire est de plus en plus contesté. Il perd progressivement la faveur des classes moyennes (pourtant son principal soutien) à cause du désordre régnant dans le pays. Il doit de plus affronter des contestations à sa droite (les tenants de l'ancien régime) et à sa gauche (les bolcheviks).

En juillet, les bolcheviks organisent des émeutes contre ce pouvoir. Celles-ci sont rapidement réprimées mais les idées des bolcheviks, pourtant groupe très

...
Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.





Suivez-nous sur les réseaux sociaux !