• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Géographie

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Géographie. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Géographie, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Géographie / 1re L
La concurrence entre les métropoles européennes  
  • 1. Les enjeux de la concurrence entre...
    • a. Former des ensembles...
    • b. La base territoriale
    • c. L’entité...
  • 2. Les modalités de la...
    • a. Le rôle central des...
    • b. Les métropoles recomposent...
    • c. Le rôle de la puissance...
  • 3. Les stratégies
    • a. Elargir l’offre de transports
    • b. Attirer les investissements
    • c. Vers une spécialisation ?

Objectif : Les métropoles européennes et les régions métropolitaines qu’elles animent sont en concurrence ? Pourquoi ? Deux facteurs jouent ici un rôle essentiel : tout d’abord la libéralisation des marchés de capitaux. Ceux-ci se déplacent dans l’espace monde à la vitesse des connexions télématiques et vont se fixer où la meilleure rentabilité est assurée. En second lieu les interventions de la puissance publique se sont décentralisées, depuis longtemps en Espagne ou en Allemagne, plus récemment en France. Les grandes métropoles sont ainsi devenues en partie maîtresses de leur destin et cherchent à s’assurer un développement optimal et durable.
1. Les enjeux de la concurrence entre métropoles
a. Former des ensembles économiques et politiques cohérents
Une région métropolitaine a intérêt à internaliser un maximum de services et d’activités afin, d’une part, de dépendre le moins possible de ses concurrentes les plus proches et d’autre part de renforcer une position de domination en termes d’attractivité. La possession d’un aéroport international, d’une gare TGV, d’une université prestigieuse, de grandes écoles ou d’une bourse financière, sont ainsi des atouts dont toute grande métropole se doit d’être dotée.

Cela ne peut se faire que dans un contexte politique et administratif cohérent. Le découpage actuel de la plupart des pays européens répond en partie à cette exigence encore que certains aménageurs considèrent que chacune des régions françaises de programme constitue une entité trop petite.
b. La base territoriale
Il apparaît que c’est sur la base du territoire au sens géographique que s’exerce cette concurrence entre métropoles et non sur une base fonctionnelle qui ne tiendrait pas compte de l’étendue spatiale de la zone d’influence, mais uniquement de la spécialisation de chacune des métropoles.

C’est tout au moins comme cela que la mise en concurrence se fait actuellement, mais il n’est pas interdit de penser que dans l’avenir, une concentration des services et des activités pourrait remettre à l’ordre du jour la théorie des avantages comparatifs avec tous les dangers qui l’accompagnent.
c. L’entité métropolitaine est l’interlocuteur privilégié des entreprises
Il s’agit non seulement d’attirer des investissements venus de l’extérieur (région, continent ou monde) mais aussi de fixer sur place les investissements déjà présents. Etre dans une position dominante, par son environnement en terme de transports, de communications ou de fiscalité, pour attirer les investissements directs étrangers (IDE) devient une exigence absolue pour toute métropole. Nous verrons dans la troisième partie les stratégies mises en œuvre.
2. Les modalités de la concurrence entre métropoles
a. Le rôle central des entreprises
En matière de concurrence des aires métropolitaines, il est désormais courant de considérer que la compétitivité de
...
Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.





Suivez-nous sur les réseaux sociaux !