• CP
  • CE1
  • CE2
  • CM1
  • CM2
  • 6e
  • 5e
  • 4e
  • 3e
  • 2e
  • Première
  • Terminale

Histoire

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Histoire. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Histoire, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Histoire / 2de
Christianisation et répression des oppositions  
  • 1. Un instrument de répression...
    • a. Qu'est-ce que l'Inquisition?
    • b. Son fonctionnement et les peine...
    • c. La lutte contre...
  • 2. La lutte contre les...
    • a. Qu'est-ce qu'une croisade ?
    • b. L'appel à la...
    • c. Le bilan des croisades

L’enjeu pour l’Église catholique en cette période du Moyen-âge est d’imposer son autorité, son pouvoir pour garantir l’évangélisation. Tant que ce pouvoir s’avère fragile, il convient pour la papauté de faire preuve d’intransigeance dans la lutte contre les hérésies : doctrines jugées contraires à la doctrine catholique fixée par le pape et l’Église de Rome. Cette lutte s’engage à toutes les échelles, des terres chrétiennes en Europe jusqu’à la lutte contre les infidèles hors d’Europe.
1. Un instrument de répression : l'Inquisition
a. Qu'est-ce que l'Inquisition?
La lutte contre les ennemis de la foi est ancienne et est traditionnellement du ressort des évêques, appuyés par les rois et les princes. L’Inquisition est mise en place par le pape Grégoire IX à partir de 1231. Elle se présente comme un tribunal d’exception créé pour lutter contre les ennemis de la foi. La papauté souhaite garantir en Europe l’unité de la religion catholique et les intérêts de l’Église et pour cela souhaite lutter efficacement contre toutes les déviances. Ainsi l’Inquisition étend son action à la répression des devins, sorciers, blasphémateurs ou scientifiques jugés hérétiques. Pour mettre en œuvre ce tribunal Grégoire IX désigne en Rhénanie le tout premier inquisiteur.

Il s’agit d’un prêtre, Conrad de Marbourg qui fait preuve d’un fanatisme et d’une grande violence. Il est d’ailleurs assassiné en juillet 1233. La plupart du temps, les inquisiteurs sont choisis dans les nouveaux ordres religieux, dominicains et franciscains : leur compétence en matière de théologie, leur proximité avec les fidèles leur confère une image positive. L’Inquisition se développe dans le Saint Empire, en France mais aussi en Italie à partir de 1235. Les tribunaux se multiplient et gardent une certaine autonomie.
b. Son fonctionnement et les peine infligées
Le tribunal est soumis à des règles religieuses fixées par le pape. Les suspects, individus ou groupes sont soumis à l’interrogatoire par l’inquisiteur ou un de ses collaborateurs. A défaut d’aveux, la preuve de l’hérésie est apportée par des témoins. Les peines infligées vont de la pénitence (pèlerinage obligatoire, entretien d’un pauvre, port de la croix d’infamie sur les vêtements…) jusqu’à l’emprisonnement à vie, ou pour les fautes les plus graves, c'est-à-dire pour ceux qui refusent d’expier leurs fautes : le bûcher. Cependant, la condamnation au bûcher, « la peine de feu »,
...
Pour consulter la fiche en entier, inscris-toi gratuitement sur Cours.fr,
tu pourras accéder à toutes les fiches de cours dans toutes les matières.





Suivez-nous sur les réseaux sociaux !