Maxicours.com, Le N°1 du soutien scolaire sur Internet

Exercices et Cours de Mathématiques, Français, Anglais...

Première visite
Je m'abonne !




  Histoire  

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Histoire. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Histoire, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Histoire / 1re STG
Un régime de la terreur  
  • 1. L'instauration d'une dictature...
    • a. Staline et le pouvoir
    • b. Les instruments de la terreur
  • 2. La terreur comme mode de...
    • a. La collectivisation
    • b. Les victimes de la terreur
    • c. Bilan de la terreur

En 1929, Staline est parvenu à éliminer tous ses opposants politiques personnels ou à les faire fuir (Trotski).

Staline prend la succession officielle de Lénine et engage son pays dans le grand tournant. La réalisation de ce projet mobilise la société soviétique dans son entier de sorte que l'exaltation de la production passe par l'instauration rapide d'un régime de terreur.

1. L'instauration d'une dictature entre révolution et terreur
Lénine a contribué à la nomination de Staline au poste-clef de Secrétaire général du parti en 1922, afin de mieux le contrôler. A la mort du premier en 1924, Staline se pose en héritier politique légitime.
a. Staline et le pouvoir
La conquête du pouvoir.

Staline, le petit père des peuple, devient le chef absolu du nouveau régime, un chef charismatique et omnipotent. Il s'appuie sur un parti de masse unique, qui assure la diffusion des valeurs sociales et idéologiques.

A la différence de Mussolini et d'Hitler, la conquête du pouvoir par Staline ne se pose pas en terme de légalité électorale, mais plutôt en terme de conquête à l'intérieur du Parti communiste.

Une terreur politique et limitée

La première expression de la terreur stalinienne est politique et limitée aux personnes qui s'opposent au Secrétaire général.

Staline fait face aux oppositions internes et dénonce les camarades d'hier qui pourraient mettre en péril le déroulement historique de la révolution bolchevique : les « indésirables », les « hypocrites » et les « carriéristes ».

Ces indésirables encourent la prison, le goulag, ou l'exécution immédiate.

Staline veut légitimer et conforter son statut, au détriment même de ses alliés et camarades de la veille. Ces mesures débouchent sur un important renouvellement des militants.

Un renouvellement des militants

Staline gratifie, privilégie et promeut des hommes, afin qu'ils lui soient redevables et ainsi qu'ils le servent.
Une relation fusionnelle s'instaure alors entre un parti et ses apparatchiks dévoués corps et âmes à son chef par les largesses accordées au sein même du corps de l'Etat.
Staline s' assure donc, par des avantages, l'emprise de son pouvoir sur la bureaucratie interne au parti.

Progressivement le régime de la terreur s'institutionnalise, et vise l'ensemble de la société.

b. Les instruments de la terreur
Staline s'appuie sur la soumission :

• D'une police d'Etat (d'abord GPU puis NKVD en 1934).
La police politique est un instrument

...
Cette fiche de cours t'intéresse ?
N'attends plus pour la voir en intégralité !