Philosophie

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Philosophie. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Philosophie, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Philosophie / Terminale L
L'anarchisme individualiste  
  • 1. L'anarchsime individualiste par...
    • a. Le collectivisme contre le communisme
    • b. La violence est inéluctable
  • 2. Peut-on être anarchiste...
    • a. Le déclin de l'anarchisme
    • b. L'anarchisme est-il un courant de...
  • 3. Les formes contemporaines de la...
    • a. Le libertarisme
    • b. L'option féministe

L’anarchisme, dans son acception habituelle, apparaît au XIXème siècle et se caractérise, sous les différentes formes qu’il a pu revêtir, par la haine de l’État, et par la volonté de le faire disparaître. Plusieurs courants anarchistes peuvent être répertoriés, en fonction des doctrines et des idées auxquelles chacun d’entre eux se rattache : l’anarchisme classique (voir fiche «L’anarchisme classique») se distingue notamment de l’anarchisme individualiste, représenté essentiellement par Bakounine, théoricien anarchiste russe.


 

1. L'anarchsime individualiste par Bakounine
a. Le collectivisme contre le communisme

Bakounine (1814-1876), théoricien anarchiste russe, défend une théorie radicalement différente de celle de Stirner concernant la société, puisqu’il considère la société comme «naturelle», contrairement à Max Stirner (1806-1856) - voir fiche : «L’anarchisme classique» .
Bakounine met en avant l’idée de «révolte» ; seule la révolte permettra à l’homme de conquérir sa liberté, réalisée au sein d’une société sans État. A l’instar de Stirner, il érige le moi en valeur suprême, et c’est pourquoi la société n’est pas une fin en elle-même, mais un moyen, qui doit permettre à l’individu de se réaliser pleinement lui-même. L’individu n’a en effet pas d’autre finalité que lui-même. Bakounine oppose en outre le «collectivisme», qu’il préconise, et le «communisme», qu’il condamne : "Je déteste le communisme [autoritaire], parce qu'il est la négation de la liberté et que je ne puis concevoir rien d'humain sans liberté (…)".

b. La violence est inéluctable

On comprend dès lors ce qui sépare les thèses anarchistes de la doctrine marxiste, même si certains anarchistes y adhèrent, au nom de la défense de la classe prolétarienne : alors que Marx prévoit le dépérissement naturel de l’État, une fois installée la «dictature du prolétariat», Bakounine pense que l’État doit être détruit, de manière volontariste. Cela suppose le recours inévitable à la violence.

2. Peut-on être anarchiste aujourd'hui ?
a. Le déclin de l'anarchisme

L’anarchisme classique et l’anarchisme individualiste correspondent à une époque bien précise (XIXème siècle et début du XXème siècle). Même dans une optique révolutionnaire, personne

...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte