Mathématiques appliquées

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Mathématiques appliquées. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Mathématiques appliquées, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Mathématiques appliquées / BEP Métiers de l'électronique
Exemple introductif du Grafcet  
  • 1. Fonctionnement général de la presse
  • 2. Résumé sur un exemple introductif...

Cette partie de cours vous présente un exemple introductif de l'élaboration d'un Grafcet.

Elle propose l'étude de l'automatisation d'une presse destinée à la fabrication de pièces à partir de poudre comprimée.

Dans la conception de cet automatisme, vous aurez l'occasion d'étudier toutes les étapes de réalisation du Grafcet.

1. Fonctionnement général de la presse

Le cycle de travail de la presse est le suivant :

  • A l'état initial, le poinçon B est en position haute ; le poinçon inférieur fixe C y demeure engagé, délimitant ainsi au-dessous de lui un espace suffisant pour recevoir la matière à comprimer. Le poinçon supérieur A est alors dans sa position la plus haute, ce qui dégage la partie supérieure du poinçon B et permet l'introduction de la matière.
  • Quand la matière est en place, le poinçon supérieur A descend, comprime la matière en pénétrant dans le poinçon B, puis remonte en position haute.
  • Le poinçon B descend alors jusqu'à sa position basse, ce qui libère la pièce qui vient d'être comprimée. Cette pièce peut ensuite être évacuée.
  • Le poinçon B reprend sa place et un nouveau cycle peut alors commencer.

Grafcet de la presse : point de vue partie opérative :

Considérez la presse arrêtée, en attente d'une nouvelle charge de matière.

Le poinçon B et le poinçon A sont immobiles.

La descente du poinçon A ne sera commandée qu'après la réception de l'information "matière en place". Cependant, cette même information, si elle est renouvelée par erreur pendant la remontée du poinçon A, n'aura aucun effet sur le comportement de la partie "commande". On dit alors que la partie "commande" était "réceptive" à l'information "matière en place" dans le premier cas et qu'elle ne l'était pas dans le second cas.

A ce stade, on peut déterminer toutes les étapes et les actions auxquelles elles sont associées ainsi que les transitions entre les étapes et les

...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte