Cinéma

Maxicours vous propose de decouvrir un extrait de quelques cours de Cinéma. Pour proposer un accompagnement scolaire de qualite en Cinéma, toutes nos ressources pédagogiques ont été conçues spécifiquement pour Internet par des enseignants de l'Education nationale en collaboration avec notre équipe éditoriale.

Cours / Cinéma / Terminale L
Le cinéma classique hollywoodien  
  • 1. Le raccord
  • 2. Des codes
  • 3. Des jeux

Le cinéma classique hollywoodien

Objectif : Définir le cinéma classique américain du point de vue du montage et montrer qu'il a notamment permis l'élaboration d'un langage cinématographique.

Le montage est l'opération technique et artistique qui préside à l'organisation générale des plans d'un film. Dans une perspective narrative, une telle opération doit favoriser la progression d'une intrigue jusqu'à sa résolution en produisant sur le spectateur des effets précis qui accompagnent le déroulement de l'histoire (rire, angoisse, soulagement, peu importe).
Le cinéma américain s'est rapidement fait le lieu privilégié de ce type de création. Les premières expériences en ont constitué la période primitive, jusqu'en 1916-1917. Puis l'œuvre de Griffith, qui découvre les possibilités du montage narratif, marque la fin de cette époque et donne les bases élémentaires de la période classique (1917-1960).

1. Le raccord
Il s'agit de raconter une histoire quelle qu'elle soit (du film d'espionnage au western en passant par tous les grands genres fondateurs) avec la plus grande fluidité possible. Or une œuvre cinématographique est toujours fragmentaire, entre chaque plan s'impose toujours une rupture. Le raccord consiste précisément à suturer ces plans de telles sortes que les ruptures soient imperceptibles et que le film gagne en homogénéité.

Il y a des raccords spatiaux (si on quitte un plan par la droite, alors on rentre dans le suivant par la gauche) utilisés par Griffith et qui deviennent systématiques. Il y a aussi des raccords de geste (un mouvement amorcé dans un plan est poursuivi dans le plan suivant), des raccords de regard assurés notamment par le champ-contrechamp (un plan d'un personnage qui regarde quelque chose puis un plan de la chose regardée).
Ce type de montage est fréquemment utilisé pour filmer des conversations entre deux personnes

...
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte