La réussite scolaire pour tous !

Cours de Français Terminale L - La lecture cursive


Note par nos Maxinautes :  
1. Définition
Dans les textes officiels (et les documents d'accompagnement), la lecture cursive est caractérisée comme « la plus libre et la plus courante » des formes de lecture. Ses objectifs sont ainsi présentés : « Elle vise à développer l'autonomie des élèves et ouvre à la découverte d'un grand nombre de textes. [...] elle permet d'élargir le champ des lectures des élèves et leur donne le moyen de se constituer progressivement une culture littéraire. »

La lecture cursive peut être étroitement liée au travail fait en classe, lorsqu'elle « constitue une première étape dans la prise de connaissance de l'œuvre ou du texte à étudier ». Dans ce cas, elle précède l'analyse.

Elle peut être plus libre : des « lectures libres, par curiosité et pour le plaisir », peuvent être faites à partir d'indications données par le professeur. Ce dernier peut inciter ses élèves à lire une œuvre complète à partir de la lecture d'extraits en classe. Il peut également inciter à lire une œuvre en liaison avec un spectacle ou dans la perspective d'un débat en classe.

La notion de lecture cursive peut renvoyer à la fois à la lecture d'extraits et à la lecture d'œuvres intégrales.

2. Les types de lectures cursives
a. Les lectures d'œuvres intégrales préalables à leur étude
C'est une lecture que l'élève mène seul, à la maison, mais qu'il doit faire attentivement pour pouvoir suivre l'analyse qui en sera faite en classe. Pour cela, il peut être amené à réaliser, pour lui-même et de façon autonome, une fiche de lecture (voir la fiche consacrée à ce sujet).
b. Les lectures d'accompagnement ou d'approfondissement
Elles concernent :

– les livres qui sont lus en entier alors qu'un extrait a été étudié en classe ;

– les œuvres lues dans la perspective d'assister à un spectacle (pièce de théâtre, adaptation cinématographique, etc.), une rencontre avec un écrivain, un débat ;

– les livres dont la lecture est suggérée par le professeur comme complément d'un travail fait en classe. Par exemple, après un travail sur la nouvelle, d'autres recueils de nouvelles que celui qui a été étudié ; on peut également inciter à lire les autres ouvrages d'un auteur étudié en classe, des textes appartenant au même mouvement littéraire, etc.

c. Les lectures documentaires
Elles peuvent précéder, accompagner ou prolonger un travail fait en classe :

– recherches sur un mouvement littéraire ;
– recherches sur un mouvement culturel lié à un mouvement littéraire ;
– recherches sur un auteur et son œuvre ;
– recherches sur un mythe et sa place dans l'histoire littéraire et culturelle.

L'essentiel

La lecture cursive est une lecture que l'élève fait de façon autonome : soit comme préalable à l'étude d'une œuvre en classe, soit comme complément ou approfondissement d'un travail fait en classe. Il peut s'agir d'une œuvre littéraire ou d'un ouvrage documentaire, lu dans son intégralité ou en extraits.

La lecture cursive 4/5 basé sur 51 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de Français > Terminale L > La lecture cursive
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte