La réussite scolaire pour tous !

Cours de Latin 5e - L'expression de la cause


Note par nos Maxinautes :  
Objectif : Repérer les différents moyens d'exprimer la cause entre les propositions indépendantes, dans les phrases simples et dans les phrases complexes.

Les compléments circonstanciels de cause répondent aux questions Cur ? Quare ? Quamobrem ? qui signifient « Pourquoi ? ».

La cause peut s'exprimer de différentes façons :

  • noms ou GN prépositionnels.
  • participes.
  • le latin utilise la coordination entre deux propositions indépendantes ou les conjonctions de subordination pour introduire des propositions subordonnées à l'indicatif ou au subjonctif.
1. Les noms ou groupes nominaux compléments de cause
L'ablatif seul peut exprimer la cause.
Ex. : Fame interiit.
Il est mort de faim.

Ce sont surtout des noms qui expriment des sentiments : metu « par crainte », amore « par amour ».

Certains de ces ablatifs se sont figés et ont pris une valeur adverbiale ou prépositionnelle : ea re, eo, hoc (« pour cela ») et les noms à l'ablatif causa et gratia suivant un nom au génitif, qui signifient « à cause de ».

Les prépositions qui expriment la cause sont :

  • ob, propter (« à cause de »), suivies de l'accusatif,
  • ex, de (« par suite de »), suivies de l'ablatif.
    Ex. : Ob eam rem venire non potuit.
    Il n'a pas pu venir pour cette raison.
2. Les participes
Un participe employé seul peut exprimer la cause.
Ex. : Timens fugit.
Etant dans la crainte (à cause de la peur), il fuit.

Le participe présent ou parfait à l'ablatif avec un nom ou un pronom au même cas, ablatif absolu, peut exprimer la cause.
Ex. : Nuntiato Caesaris adventu, hostes fugerunt.
Comme on avait annoncé l'arrivée de César, les ennemis s'enfuirent.

3. Les conjonctions de coordination
Les conjonctions de coordination servent à relier des mots, des propositions ou des phrases entre elles. Celles qui expriment la cause sont :
  • Nam, namque.
    Ex. :Qui primum adventum potuerant effugere Romanorum, in finitimas civitates aut privatis hospitiis confisi aut societate consiliorum confugerant. Frustra : nam Caesar magnis itineribus omnibus locis occurrit. (César, De Bello Gallico, VIII, III, 3 et 4) .
    Ceux qui avaient pu échapper à la première approche des Romains s'étaient réfugiés chez les cités voisines se fiant ou à des liens d'hospitalité privée ou à l'alliance conclue par les assemblées. En vain : car César, par des marches forcées, se montre en tout lieu.
  • Enim, etenim.
    Enim se place après le premier mot de la phrase.
    Ex. : Fortunatum Nicobulum qui illum produxit sibi - hic enim rite productust patri. (Plaute, Bacchides, 457)
    Heureux Nicobule, qui a élevé cet enfant - celui-ci, en effet, a été bien élevé par le père.
4. Les propositions subordonnées
Les propositions subordonnées de cause sont à l'indicatif ou au subjonctif.
a. Les subordonnées à l'indicatif
Elles sont introduites par les conjonctions de subordination quia (« parce que »), quoniam (« puisque »).
Ex. : Quoniam id cupis, maneo. Puisque tu le désires, je reste.
b. Les subordonnées au subjonctif
Elles sont introduites par cum (« comme, puisque, étant donné que »).
Ex. : Cum id cupias, maneo. Comme tu le désires, je reste.
L'essentiel

Dans les phrases simples, la cause s'exprime à l'aide d'un nom à l'ablatif, avec ou sans préposition, d'un participe employé seul ou dans un ablatif absolu.

Pour exprimer la cause entre deux propositions indépendantes, le latin possède les conjonctions de coordination suivantes : nam, namque, enim, etenim.

Les propositions subordonnées qui expriment la cause sont à l'indicatif avec les conjonctions quia et quoniam ; au subjonctif avec cum.

L'expression de la cause 3/5 basé sur 11 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours de Latin > 5e > L'expression de la cause
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte