La réussite scolaire pour tous !

Cours de Education civique 6e - L'éducation : un droit, une liberté, une nécessité


Note par nos Maxinautes :  
1. Les discriminations dans l'éducation
a. Les discriminations en France
Une discrimination est le fait d’exclure un individu d’un groupe ou d’une situation. Dans le domaine de l’éducation, des enfants ne sont pas inscrits à l’école ou sont mis à l’écart de tout apprentissage pour différentes raisons.

En France, certaines familles n’ont pas les moyens financiers pour supporter toutes les dépenses de la rentrée scolaire. La liste des fournitures à l’entrée en 6e est en effet longue et coûteuse. Les élèves handicapés, eux, rencontrent parfois des difficultés pour trouver un établissement scolaire adapté à leur handicap. Les places sont rares dans les instituts spécialisés et certaines écoles ne disposent pas encore d’aménagements pour accueillir des fauteuils roulants.

Une discrimination est le fait d'exclure un individu d'un groupe ou d'une situation.

b. Les discriminations dans le monde
Dans le monde, les discriminations dans l’éducation ont souvent lieu dans les pays pauvres. Des États n’ont pas les richesses nécessaires pour construire des écoles et acheter du matériel scolaire. Les familles préfèrent faire travailler leurs enfantsafin de pouvoir survivre. Les jeunes populations sont donc analphabètes : elles ne savent ni lire, ni écrire.

L’un des continents les plus touchés par ces discriminations dans l’éducation est le continent africain. Certaines de ses populations vivent à la campagne, très à l’écart d’une école. Les enfants ne peuvent donc pas aller étudier tous les jours. Parfois, les traditions familiales veulent que les garçons aillent à l’école mais que les filles restent à la maison pour s’occuper du foyer. Enfin, des pays africains sont souvent en guerre : les jeunes garçons sont alors employés comme soldats.
2. La conquête de l'éducation en France
a. Les grandes étapes du 19e siècle
En France, la conquête de l’éducation s’est essentiellement réalisée aux 19e et 20e siècles. Auparavant, l’école était principalement dispensée par des religieux. Elle était souvent fréquentée par des enfants de familles aisées. Une première étape est franchie quand la loi oblige chaque commune à avoir une école primaire, de garçons à partir de 1833 et de filles à partir de 1850.

Les lois de Jules Ferry de 1881 et 1882
sont décisives : elles rendent l’école primaire gratuite et obligatoire jusqu’à 13 ans. L’école devient également laïque : toute religion et tout enseignement religieux en sont exclus.
b. Les grandes étapes du 20e siècle
En 1936, l’enseignement secondaire devient gratuit. L’âge de l’obligation d’aller à l’école est progressivement relevé : 14 ans en 1936 puis 16 ans en 1959. Le collège unique apparaît en 1975 : il permet à tous les adolescents de suivre un enseignement commun après l’école primaire.

Aujourd’hui, l’école reste un service public. Il existe un ministère de l’Éducation nationale qui emploie plus d’un million de personnes. Les écoles primaires sont gérées par les mairies, les collèges par les départements et les lycées par les régions. Des efforts sont menés pour moderniser les équipements scolaires et assurer la meilleure éducation qui soit. Il existe également un réseau d’écoles privées, religieuses ou non.
3. Les buts de l'éducation
a. Le sens de la tolérance
L’école est un lieu où tous les enfants doivent se respecter malgré les différences de chacun. Les enfants de familles modestes sont aidés financièrement grâce à des bourses. Les établissements scolaires réunissant une population en difficulté bénéficient de moyens plus importants. Les enfants dont les parents se déplacent souvent, comme les gens du voyage, sont acceptés dans l’école de l’endroit où ils s’arrêtent.

Quel que soit leur handicap (sourd, malentendant, mal voyant, invalide, autiste…), les enfants doivent être acceptés par l’école. Conformément à la loi, des aménagements sont réalisés dans les établissements scolaires pour permettre aux élèves handicapés d’y accéder. Des élèves en difficulté peuvent être accompagnés d’un AVS (Assistant de Vie Scolaire). Des classes sont spécialement créées pour les enfants handicapés : les UPI (Unités Pédagogiques d’Intégration). Les élèves soignés dans un hôpital ou un institut peuvent y recevoir un enseignement.

L'école est un lieu où tous les enfants doivent se respecter malgré les différences de chacun.

b. L'épanouissement de l'enfant
La Convention internationale des droits de l’enfant a été écrite en 1989. Elle a pour principal but d’assurer la protection et l’épanouissement de chaque enfant. Elle rappelle que l’éducation est un des droits essentiels de l’enfant. Tout enfant doit savoir lire, écrire et compter pour construire librement son avenir professionnel.

Chaque pays du monde qui signe la Convention doit assurer un enseignement primaire obligatoire et gratuit. La Convention incite donc les pays pauvres ou en voie de développement à poursuivre leurs efforts en matière d’éducation. De nouvelles écoles doivent être construites afin d’accueillir un maximum d’élèves.

Les pays riches, eux, peuvent offrir aux enfants la possibilité de choisir des enseignements particuliers à l’école. Les options permettent d’approfondir une matière ou de se passionner pour un sujet précis. Certaines classes adoptent même des horaires spéciaux pour la pratique intensive d’une discipline. Par exemple, de nouveaux arrivants en France peuvent former une classe qui va accorder une place importante à l’enseignement du français.
L'essentiel
Il existe encore aujourd’hui des inégalités en matière d’éducation en France et dans le monde. Notre école a beaucoup évolué en deux siècles pour rendre la scolarité obligatoire jusqu’à l’âge de 16 ans. L’école est un lieu d’apprentissage mais aussi de tolérance car elle accepte tous les enfants. Elle doit continuer de se développer dans les pays pauvres.
L'éducation : un droit, une liberté, une nécessité 4/5 basé sur 112 votes.
Vous êtes ici :
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Education civique > 6e > L'éducation : un droit, une liberté, une nécessité
Accueil > Fiches de cours du CP à la Terminale > cours d'Education civique > 6e > L'éducation : un droit, une liberté, une nécessité
Voir tout le contenu pédagogique relatif à ce sujet
Connexion ou Créer un compte